Trafic Internet mondial – Un nouveau câble de 6 800 km sous l'Atlantique

Publié

Trafic Internet mondialUn nouveau câble de 6 800 km sous l'Atlantique

Un réseau de câbles de fibre optique de 6 800 km de long devrait être mis en service début 2022. Il relie le Massachusetts, la France et l'Angleterre.

Getty Images/Westend61

Un nouveau câble sous-marin transatlantique, reliant la France aux États-Unis et à la Grande-Bretagne, en partenariat avec les groupes américain Facebook et britannique Vodafone, arrivera prochainement sur une plage près de Bordeaux (Sud-Ouest de la France), a annoncé ce lundi l’opérateur français de télécommunications Orange. Baptisé «AMITIE», ce réseau de câbles de fibres optiques mesure au total 6 800 km de long et sa mise en service est prévue début 2022. La construction de ce gigantesque projet, estimé à 250 millions d’euros, a été confiée au spécialiste français Alcatel Submarine Networks, filiale du Finlandais Nokia.

L’arrivée sur les côtes françaises, reportée en raison de mauvaises conditions climatiques, sera effective dans les «prochains jours», précise Orange. Il assurera une connexion entre l’État du Massachusetts (États-Unis), Le Porge (France, près de Bordeaux) et Bude (Angleterre). «Dans le contexte de l’explosion du trafic international, de l’arrivée de ces nouvelles générations de câbles sous-marins plus efficaces, et compte tenu des enjeux stratégiques et de la souveraineté nationale liée aux câbles sous-marins, Orange doit continuer (...) de développer ses infrastructures pour connecter la France à d’autres continents», estime Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux d’Orange.

La quasi-totalité du trafic Internet mondial

Orange sera propriétaire du câble présent dans les eaux territoriales françaises. Idem pour Vodafone sur la partie anglaise. Ce projet initié par Facebook ressemble à celui réalisé avec le géant américain Google, avec la coréalisation du câble sous-marin transatlantique baptisé «Dunant», dont le tronçon d’arrivée s’est installé en Vendée (Ouest) en mars 2020. La pose et l’exploitation des câbles sous-marins, par lesquels passe la quasi-totalité du trafic internet mondial, a longtemps été l’apanage de grands opérateurs télécoms réunis en consortiums.

Mais les géants d’Internet - Google, Facebook, Microsoft - en deviennent les nouveaux bâtisseurs en raison notamment de l’explosion des flux de données transitant entre l’Europe et les États-Unis. Facebook va également coconstruire, avec un consortium d’entreprises télécoms, un câble sous-marin de 37 000 km, baptisé «2Africa», tout autour de l’Afrique afin d’améliorer l’accès à Internet de ce continent et du Moyen-Orient.

Ce câble, l’un des plus longs au monde, reliera l’Europe de l’Ouest au Moyen-Orient et à seize pays d’Afrique, parcourant la Méditerranée, la mer Rouge, le golfe d’Aden, la côte africaine de l’océan Indien jusqu’au cap de Bonne-Espérance, pour remonter l’océan Atlantique jusqu’en Grande-Bretagne. La mise en service est prévue en 2023 ou 2024.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion