Commission européenne – Un nouveau commissaire controversé

Publié

Commission européenneUn nouveau commissaire controversé

Le Parlement européen a approuvé formellement mercredi la nomination du Maltais Tonio Borg au poste de commissaire européen chargé de la Santé et des Consommateurs.

Borg est connu pour ses positions antiavortement et ses déclarations jugées homophobes. (AFP)

Borg est connu pour ses positions antiavortement et ses déclarations jugées homophobes. (AFP)

Il remplace son compatriote John Dalli, contraint à la démission pour des soupçons de trafic d'influence.
La nomination de M. Borg a été approuvée par 386 voix contre 281, en dépit de l'inquiétude exprimée par certains eurodéputés concernant les positions antiavortement qu'il a exprimées dans le passé et certaines de ses déclarations jugées homophobes.

M. Borg va pouvoir prendre ses fonctions immédiatement, a indiqué la Commission européenne. Sa nomination ne faisait pas grand doute, après son audition la semaine dernière par le Parlement, à l'issue de laquelle sa prestation a été jugée «généralement de façon positive» par les commissions compétentes. Le Parlement a notamment salué «la compétence, l'engagement européen et l'indépendance» de l'aspirant commissaire, avait indiqué le conservateur allemand Klaus-Heiner Lehne, président de la conférence des présidents des commissions du Parlement.

Opposition des Verts

Mais certains parlementaires, en particulier libéraux et Verts, avaient exprimé leur préoccupation concernant les positions affichées par le passé par M. Borg sur des sujets de société. Lors d'une réunion mardi soir, les membres du groupe des socialistes et démocrates, le deuxième en nombre au Parlement européen, se sont prononcés aux deux tiers contre la nomination de M. Borg, mais le groupe n'a cependant pas donné de consigne de vote, a indiqué leur président, Hannes Swoboda

Alors que son prédécesseur John Dalli, a été contraint de démissionner car soupçonné de trafic d'influence autour de la révision de la législation européenne sur le tabac, M. Borg a promis de présenter, dès janvier 2013, une nouvelle proposition «ambitieuse» de législation sur le tabac.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion