RDC – Un nouveau petit gorille dans la famille Baraka

Publié

RDCUn nouveau petit gorille dans la famille Baraka

Dans l’est de la République démocratique du Congo, un petit gorille, un mâle, a vu le jour le 22 août, dans la plus ancienne réserve naturelle d’Afrique.

C’est une équipe d’écogardes du parc des Virunga qui a appris et répercuté la bonne nouvelle.

C’est une équipe d’écogardes du parc des Virunga qui a appris et répercuté la bonne nouvelle.

AFP

Le parc national des Virunga (PNVi), dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé, vendredi, la naissance d’un bébé gorille de montagne (gorilla beringei beringei) dans ce joyau naturel et touristique menacé, repaire des groupes armés. La naissance d’un «nouveau bébé» mâle est survenue dans la matinée du 22 août, au sein de la famille Baraka, a déclaré Olivier Mukisya, du service de communication du PNVi.

La découverte a été faite par une équipe d’écogardes, lors d’une visite à la famille Baraka effectuée ce jour-là, dans le cadre du suivi régulier des familles de gorilles de la zone de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu.

Une famille de 18 gorilles

Sans donner de détails sur la femelle qui a donné naissance, le PNVi indique cependant que la famille Baraka est actuellement «composée d’environ 18 individus». «La famille Baraka enregistre sa première naissance de l’année, et cette dernière porte le nombre de naissances à 13 depuis janvier 2021» au sein des différentes familles, a indiqué Olivier Mukisya.

Situé à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda, le parc des Virunga s’étend sur 7 800 km2 dans la province du Nord-Kivu, dont Goma est la capitale. Plus ancienne réserve naturelle d’Afrique, inaugurée en 1925, le parc des Virunga est un sanctuaire pour les très rares gorilles de montagne, également présents au Rwanda et en Ouganda voisins.

À peine un millier

La population des gorilles de montagne du PNVi est estimée à 1 063 individus, selon les derniers recensements réalisés, en 2016 et 2018. Ce sanctuaire des gorilles de montagne est également devenu un repaire des groupes armés locaux et étrangers, qui écument l’est de la RDC depuis près de 25 ans. Des écogardes y affrontent régulièrement des rebelles et milices.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion