«Langya-Henipavirus»: Un nouveau virus a été découvert en Chine, rapporte Taïwan 

Publié

«Langya-Henipavirus»Un nouveau virus a été découvert en Chine, rapporte Taïwan 

Selon les autorités sanitaires de l’île, le nouvel agent pathogène se transmet des animaux à l’homme, et pourrait provoquer des défaillances d’organes.

Aucun décès n’a été rapporté pour l’instant. 

Aucun décès n’a été rapporté pour l’instant. 

AFP

Un nouveau virus a été découvert en Chine, selon les autorités sanitaires et les scientifiques de Taïwan. Intitulé Langya-Henipavirus (LayV), le nouvel agent pathogène se transmet des animaux à l’homme, et pourrait provoquer des défaillances d’organes, rapporte un article ce mardi. À ce jour, 35 personnes auraient été contaminées.

Insuffisance hépatique 

Le «LayV» appartient à la famille des paramyxovirus, qui se transmettent principalement par gouttelettes, comme le Covid-19.Il serait apparu dans les provinces chinoises du Shangdong et du Henan. Selon le centre de contrôle des maladies taïwanais et une étude publiée dans le New England Journal of Medicine, rapportée par le Taipei Times, 26 des 35 patients présentaient une infection au nouveau virus uniquement, sans autre maladie. Ceux-ci ont développé des symptômes tels que fièvre, fatigue, toux, perte d’appétit, douleurs musculaires, nausée ou encore maux de tête. Plus de la moitié d’entre eux présentaient également une diminution des cellules blanches, plus d’un tiers une insuffisance hépatique, et 8% une insuffisance rénale. 

Chiens et chèvres 

Les chiens et les chèvres semblent d’être les principaux porteurs du virus. Aucun cas de transmission d’homme à homme n’a pu être prouvé, et aucun décès n’a été rapporté pour l’instant.

(lgb)

Ton opinion

7 commentaires