Paix fragile – Un nouvel attentat manqué en Irlande du Nord

Publié

Paix fragileUn nouvel attentat manqué en Irlande du Nord

Une bombe a partiellement explosé mardi à Cookstown, sans faire de blessés, après s'être détachée de la voiture d'un employé de la police en Irlande du Nord.

L'engin s'est détaché de dessous le véhicule, conduit par un civil employé par la police, tandis qu'il traversait la ville de Cookstown (centre), vers 08h00, déclenchant une vaste alerte et l'évacuation d'une centaine d'habitants. La bombe a partiellement explosé en tombant au sol mais sans faire de blessés.

Il s'agit du troisième attentat manqué en une semaine, imputé à des dissidents de l'IRA (Armée républicaine irlandaise) opposés au processus de paix en cours.
Une bombe a été découverte mercredi sous une voiture à Londonderry, appartenant à un militaire, tandis qu'un taxi avait été détourné la veille pour le contraindre à transporter une bombe qui a explosé sans faire de blessés devant un poste de police de la même ville.

Malgré les accords de paix de 1998 qui ont mis fin à une trentaine d'années de "troubles" interconfessionnels, un petit nombre de dissidents de l'IRA (catholique séparatiste) continue à contester par les armes l'appartenance de l'Irlande du Nord au Royaume-Uni. L'IRA a de son côté renoncé à la lutte armée.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion