JO 2018 – Un officiel britannique s'en va après «un incident»

Publié

JO 2018Un officiel britannique s'en va après «un incident»

Un membre britannique du Comité international olympique a dû quitter précipitamment la Corée du Sud, après «un incident» lors des JO de Pyeongchang.

Selon une source proche du CIO, un agent de sécurité a «bloqué poliment» M. Pengilly. Celui-ci est devenu «agressif» et aurait proféré «des insultes et des menaces».

Selon une source proche du CIO, un agent de sécurité a «bloqué poliment» M. Pengilly. Celui-ci est devenu «agressif» et aurait proféré «des insultes et des menaces».

Reuters

Dans un communiqué, le Comité international olympique a présenté «ses excuses pour le comportement» d'Adam Pengilly, membre britannique du CIO et ancien spécialiste du skeleton, et pour «l'incident» dont il est à l'origine. Selon une source proche du CIO, un agent de sécurité a «bloqué poliment» M. Pengilly. Celui-ci est devenu «agressif» et aurait proféré «des insultes et des menaces».

À la suite d'en entretien avec la responsable de l'éthique et de la conformité du CIO, M. Pengilly, dont le mandat de membre du CIO se termine le 25 février, «va quitter les Jeux olympiques et la Corée du Sud avec effet immédiat», a ajouté le CIO. M. Pengilly «s'est excusé auprès de l'agent de sécurité» avec lequel l'incident s'est produit, a encore indiqué le CIO qui a tenu à «remercier les autorités et la police pour leur excellent travail».

Adam Pengilly, 40 ans, a été vice-champion du monde de skeleton lors des mondiaux 2009. Élu en 2010 au CIO, le Britannique a été membre notamment de la commission de coordination des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang-2018 et de la commission d'évaluation des JO d'hiver de Pékin-2022.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion