Urbanisme au Luxembourg – Un outil pour mesurer la hauteur des bâtiments

Publié

Urbanisme au LuxembourgUn outil pour mesurer la hauteur des bâtiments

LUXEMBOURG – Un cadastre en 3D de la ville de Luxembourg a été mis au point par des chercheurs du Liser. Cela peut notamment aider à résoudre des problèmes d’urbanisme.

Un cadastre en 3D a été réalisé.

Un cadastre en 3D a été réalisé.

LISER

Mieux connaître la densité d’habitation du pays pour résoudre les problèmes de logement. C’est ce que tentent des chercheurs du Liser, qui ont réalisé une étude sur la hauteur des bâtiments à Luxembourg-Ville. Cela a permis de mettre au point un cadastre en 3D, a annoncé le Liser lundi.

Les chercheurs utilisent depuis 2017 la technique du Lidar (Light Detection And Ranging), une détection par un système de laser placé sur un avion. Un télémètre mesure la hauteur par rapport au sol. Cette technique, utilisée dans l’aviation, permet une précision très fine, vante le Liser. Il s’agit des vues aériennes les plus détaillées jamais utilisées au Luxembourg, note l’Administration du cadastre et de la topographie (ACT). Les données récoltées sont combinées avec d'autres informations, comme celles du cadastre de la ville.

En cartographiant les bâtiments avec leur hauteur, les chercheurs espèrent pouvoir mieux «planifier la densification actuelle et future» du Luxembourg, pour contribuer à résoudre les problèmes de logement, mais aussi aider les politiques urbaines en détectant «les obstacles auxquels sont confrontés les cyclistes et les personnes à mobilité réduite». Le système est encore en phase de développement et ses concepteurs reconnaissent une utilisation encore «complexe» dans certains cas. Mais le Liser espère prochainement l’étendre à l’ensemble du Luxembourg.

(jg/L'essentiel)

103 mètres

Actuellement, les deux tours les plus hautes de Luxembourg-Ville, avec 103 mètres, sont celles utilisées par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), à l’entrée du Kirchberg. Mais d’autres projets doivent voir le jour, à commencer par une nouvelle tour de la CJUE, qui doit culminer à 110 mètres. La Commission européenne en inaugurera une de taille similaire d’ici 2024. D’autres bâtiments en hauteur doivent voir le jour à l’échelle du pays, comme à Differdange.

Ton opinion