Virus au Japon – Un parc de Tokyo fermé à cause de la dengue

Publié

Virus au JaponUn parc de Tokyo fermé à cause de la dengue

Les autorités japonaises ont décidé jeudi d'interdire l'accès à une partie du parc Yoyogi de Tokyo, où ont été trouvés des moustiques porteurs de la dengue. Le virus a déjà causé récemment 55 cas autochtones.

La dengue, parfois appelée «grippe tropicale», est une infection virale transmise par les moustiques.

La dengue, parfois appelée «grippe tropicale», est une infection virale transmise par les moustiques.

AP

La source de l'infection a été détectée sur des insectes attrapés en quatre endroits à l'intérieur du vaste jardin au centre de Tokyo. Les recherches se sont concentrées sur cet espace vert depuis l'apparition des trois premiers cas autochtones de dengue la semaine dernière, un phénomène qui n'était pas arrivé depuis 70 ans. Le nombre de malades a ensuite augmenté de jour en jour, toutes les personnes touchées ayant en commun d'avoir visité ce lieu de détente dans les semaines et jours passés et de ne pas avoir séjourné à l'étranger. En fermant l'accès à une grande partie du parc Yoyogi pour y éliminer les moustiques, la municipalité de Tokyo espère en finir avec ce virus.

La dengue, parfois appelée «grippe tropicale», est une infection virale transmise par les moustiques mais qui ne se diffuse pas directement de personne à personne. Si les cas autochtones sont extrêmement rares au Japon (c'est la première fois en près de trois quarts de siècle), ceux importés, eux, se chiffrent à environ 200 par an, selon le ministère de la Santé. La mise au point d'un vaccin contre la maladie est rendue complexe par le fait qu'il existe non pas un, mais quatre types (ou sérotypes) de virus de la dengue.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), «les symptômes vont d'un syndrome fébrile bénin à une forte fièvre incapacitante avec éruption, céphalées intenses et douleurs rétro-orbitaires, musculaires et articulaires».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion