Un peu plus d'égalité entre nous

Publié

Un peu plus d'égalité entre nous

Le Parlement a adopté une série d'amendements suggérés par le Conseil d'État au projet de loi transposant la directive sur l'égalité hommes-femmes et apportant modification du code du travail.

Dans le projet amendé, le harcèlement sexuel ne sera plus défini de trois manières différentes. Une seule définition sera prise en compte: constitue un harcèlement sexuel tout comportement «à connotation sexuelle (...) qui affecte la dignité d'une personne».

Cette définition s'appliquera à toute personne, et notamment aux travailleurs indépendants. Jusqu'à présent, elle ne concernait que les travailleurs sur leur lieu de travail.

Et si la protection des femmes enceintes pouvait être vue par certains comme une forme de discrimination, le raisonnement est renversé dans le nouveau texte: la protection des femmes est une forme de compensation de désavantages. Cela permet d'assurer la pleine égalité, selon le texte.

Ton opinion