Basketball: Un phénomène français de 2m23 affole la NBA

Publié

BasketballUn phénomène français de 2m23 affole la NBA

Victor Wembanyama est le nouveau prodige du basket français. Ce joueur de 18 ans culmine à 2m23 et son répertoire technique est affolant. La NBA, dont il pourrait devenir le premier choix à la Draft de 2023, salive déjà. 

par
Cyrill Pasche
Scoot Henderson face au prodige français Victor Wembanyama (à droite). La NBA tient déjà ses futures stars. 

Scoot Henderson face au prodige français Victor Wembanyama (à droite). La NBA tient déjà ses futures stars. 

AFP

Victor Wembanyama est le nouveau phénomène du basketball français et un talent générationnel. Du haut de ses 2m23 (7’4 pieds selon le site de la NBA), et avec une envergure hallucinante de près de 2m44, le pivot de l’équipe française de Levallois - les Metropolitans 92 - affole déjà les recruteurs de la NBA. Il pourra être repêché l’année prochaine par une franchise NBA et de nombreux spécialistes s’accordent déjà pour dire qu’il sera le premier choix du repêchage 2023. 

Sa première apparition en Amérique du Nord, dans la nuit de mardi à mercredi dans le cadre d’un tournoi réunissant quelques-uns des futurs talents de la NBA à Las Vegas, était très attendue. Et le jeune homme de 18 ans, opposé avec son équipe des Metropolitans 92 à la formation G-League Ignite de son grand rival pour la première place de la draft 2023, le meneur Scoot Henderson, a crevé l’écran. La performance stratosphérique du pivot français a forcément enflammé les réseaux sociaux. 

Il sait tout faire

«Le Top Prospect Wembanyama fait étalage de tout son répertoire dans un match exhibition de haut niveau», titrait ce matin le site nba.com. Avec 37 points, dont sept paniers à trois points, cinq blocks spectaculaires, quatre rebonds et une multitude d’actions offensives d’éclat, le géant français a été monstrueux à Las Vegas. Mobile et agile, il est capable de toucher la cible à mi-distance comme à trois points, mais aussi d’utiliser ses bras interminables pour s’imposer dans sa raquette.

«W» a épaté les 200 scouts et dirigeants de franchises NBA venus assister à son premier duel face à l’autre grand talent du basket, l’Américain Scoot Henderson (28 points). Les franchises NBA susceptibles de pouvoir choisir un tel phénomène se frottent déjà les mains.  

Après la démonstration de Wembanyama à Vegas, Vincent Collet, coach des Metropolitans 92 ainsi que de l’équipe de France, n’en revenait pas. «Il a été fantastique par moments».

Dans la course à la première place de la prochaine draft NBA, les noms de Wembanyama et de Scoot Henderson reviendront sans cesse. «Une chose est certaine, les 2 premiers choix de la draft sont déjà gravés dans le marbre», a twitté le Français des Los Angeles Clippers, Nicola Batum.

Si l’équipe française s’est inclinée 122-115, une deuxième manche est programmée dans la nuit de jeudi à vendredi. 

Ton opinion

0 commentaires