Tensions Russie/Ukraine – Un plan de cessez-le-feu doit être signé vendredi

Publié

Tensions Russie/UkraineUn plan de cessez-le-feu doit être signé vendredi

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé qu'un plan pour un cessez-le-feu dans l'est séparatiste de l'Ukraine devrait être signé vendredi, à Minsk.

«Demain à Minsk, un document doit être signé prévoyant les étapes de la mise en oeuvre d'un plan de paix pour l'Ukraine. La disposition clé du plan est un cessez-le-feu», a déclaré M. Porochenko jeudi en marge d'un sommet de l'Otan à Newport (Grande-Bretagne), selon des images diffusées à Kiev par son service de presse. Le «groupe de contact» composé de représentants de Kiev, de Moscou et de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) doit se réunir avec les rebelles dans la capitale bélarusse vendredi à 14h (13h au Luxembourg). «Si la rencontre a lieu, je donnerai des instructions à l'état-major pour un cessez-le-feu bilatéral», a assuré le président pro-occidental.

Sur leur site Internet officiel, les séparatistes pro-russes se sont de leur côté dits prêts à ordonner un cessez-le-feu vendredi en cas d'accord à Minsk. Les chefs des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk «sont prêts à ordonner un cessez-le-feu vendredi à 15h (14h au Luxembourg) s'il y a un accord et si les représentants de l'Ukraine signent un plan de règlement politique», ont-ils indiqué.

M. Porochenko a par ailleurs affirmé que l'Alliance atlantique, dont les 28 pays membres sont réunis jusqu'à vendredi, allait adopter une déclaration dans laquelle l'organisation apporte son soutien à ceux de ses membres prêts à fournir une assistance militaire à Kiev, une décision risquant de faire bondir Moscou. «Dans sa déclaration, l'Otan va appuyer des mesures bilatérales de la part de ses pays membres en vue d'une assistance militaro-technique à l'Ukraine. C'est exactement ce que nous espérions», a déclaré M. Porochenko.

(L'essentiel/AFP)

2 600 morts en près de cinq mois

L'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine, a annoncé mercredi un plan en sept points pour régler le conflit en Ukraine, tout en affirmant que la Russie n'est pas impliquée dans ces violences qui ont fait près de 2 600 morts en près de cinq mois. Mais Moscou est farouchement opposé à des liens plus étroits entre l'Otan et l'Ukraine, ex-république soviétique qui a l'intention de relancer le processus d'adhésion à l'Otan face à l'"agression" russe.

Ton opinion