Jusqu'en 2018 – Un plan pour lutter contre le cancer

Publié

Jusqu'en 2018Un plan pour lutter contre le cancer

LUXEMBOURG - Le cancer reste la première cause de mortalité des hommes du pays et la deuxième chez les femmes. Le gouvernement a approuvé ce vendredi un plan pluriannuel pour y faire face.

Le cancer du sein est le plus fréquent, chez les femmes.

Le cancer du sein est le plus fréquent, chez les femmes.

AFP

Le Luxembourg est un des derniers pays européens ne disposant pas d'un plan sur plusieurs années pour lutter contre le cancer. Cette lacune devrait bientôt être compensée, puisque le gouvernement a approuvé ce vendredi le Plan Cancer 2014-2018. Ce plan doit permettre de développer toute une stratégie, incluant tous les acteurs, pour lutter contre la maladie.

Ce plan cancer aidera à structurer le système de santé, à évaluer nos résultats et doit garantir aux citoyens la plus grande transparence. De la prévention du cancer et de ses facteurs de risque à la recherche en cancérologie, en passant par une prise en charge optimisée et une amélioration de la gouvernance, il vise à rendre plus performantes l’ensemble des actions en faveur de la lutte contre le cancer.

Il faut dire que la maladie reste très présente, au Luxembourg. Chaque année, quelque 3 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. En 2012, 1 121 personnes sont mortes d'un cancer, soit 29,3 % des décès. Première cause de mortalité chez les hommes (32,1 %), le cancer est la deuxième cause de décès chez les femmes (26,7 %). Il était temps de prendre le problème à bras-le-corps.

(JW/L'essentiel)

L'agriculture sera soutenue

Lors du Conseil de gouvernement, les ministres ont également validé le projet de développement rural 2014-2020, qui sera soumis à la Commission européenne. Plus de 267,5 millions d'euros y seront consacrés sur l'ensemble de la période.

1% du PIB pour aider les autres

Le gouvernement s'est penché sur le rapport 2013 de la Coopération luxembourgeoise au développement. L'objectif de consacrer 1% du PIB à l'aide au développement a une nouvelle fois été atteint, avec un montant total de 323 millions d'euros.

Ton opinion