Logement au Luxembourg: «Un prêt de 1 020 euros mensuels au lieu de 800»

Publié

Logement au Luxembourg«Un prêt de 1 020 euros mensuels au lieu de 800»

DIFFERDANGE – Si le vaste projet immobilier Gravity, à Differdange, suit son cours dans les délais impartis, des soucis administratifs ont grevé le budget des acquéreurs d’appartement. Daniel Teixeira ne décolère pas.

La remise des clés aux acheteurs reste programmée pour décembre 2023.

La remise des clés aux acheteurs reste programmée pour décembre 2023.

Vincent Lescaut

Acheteur d’un appartement dans le futur immeuble Gravity à Differdange en janvier 2021, avec réservation en mars 2021, 15 mois plus tard, il n’est toujours pas propriétaire de son bien. Sauf qu’entretemps, «je suis passé devant le notaire en février 2022, et le taux d’emprunt réservé par la banque est passé de 1,20% à 2,80%. Ainsi, de 800 euros mensuels prévisionnels, mon crédit passerait à 1 020 euros. Ce n’est plus du tout la même chose! De très intéressant au départ, mon achat n’est plus rentable aujourd’hui. Cet appartement est devenu cher».

La cause de ce retard n’est pas d’ordre technique, puisque, par la voix de Stéphane Fayon, le promoteur BPI Real Estate l’assure: «Les délais sont bien respectés. La grue sera démontée ce week-end, le gros œuvre est terminé depuis une quinzaine de jours, et place maintenant aux techniques et au parachèvement». Jouant sur l’anticipation et avec un zeste de chance, le promoteur a profité de la lucarne ténue entre la fin du Covid et le début de la guerre en Ukraine, pour «passer le gros des commandes. Ainsi, nous n’avons pas été coincés par une quelconque pénurie de matériaux».

«Les prix restent néanmoins toujours attractifs»

La remise des clés reste bien programmée «pour décembre 2023, comme prévu initialement», assure-t-on du côté de la commune. Le souci semble donc purement administratif. «Le notaire m’a signifié que le ministère de l’Intérieur doit signer une série de documents pour que l’acte d’acquisition devienne formel. Or, la commune me dit que ces papiers se trouvent au ministère depuis… juillet. Mais je crois qu’elle ne dit pas la vérité», se lamente Daniel Teixeira. Un couac qui est loin de dissiper ses craintes: «Comme il faut encore compter de 3 à 6 mois pour recevoir l’acte d’acquisition définitif, ce ne sera donc pas au bas mot avant septembre de cette année».

Du côté de la commune de Differdange, Giorgio Ricciardelli, en charge du dossier, confirme qu’«effectivement, cela a pris plus de temps que prévu, mais que le problème est aujourd’hui réglé et que la procédure va pouvoir suivre son cours». La signature de documents au ministère de l’Intérieur s’est faite en deux phases, «d’abord l’approbation de l’acte d’achat de la commune au promoteur, qui a connu un gros retard, et ensuite celle des 28 actes de vente aux acquéreurs privés, qui elle s’est déroulée plus rapidement, car nous avions fait le nécessaire pour ne pas vivre la même mésaventure». Interrogé sur le surcoût tangible à supporter par les acheteurs, Giorgio Ricciardelli rétorque que «les prix restent néanmoins toujours attractifs, à 4 500 euros/m² là où le prix moyen à Differdange s’établit à 8 000 euros/m²».

Un socle commercial de 3 000 m²

Pour rappel, le projet Gravity, rue Émile Mark, à Differdange, ce sont quatre immeubles, dont un de 18 étages (60 m de haut), abritant 80 logements familiaux (tous achetés par la commune, «28 ont été vendus, tandis que les 52 autres seront proposés à la location», précise Giorgio Ricciardelli) et 125 studios en coliving («la commune en a acheté 50, qui seront loués à des étudiants de l’université Lunex, les 75 autres ont déjà été vendus par le promoteur»).

Et comme il s’agit d’un projet mixte innovant, il comprend en outre un socle commercial de 3 000 m² au rez-de-chaussée («les commerces seront mis à disposition des futurs acquéreurs ou locataires, dès la fin de cette année», assure Stéphane Fayon ), mais aussi 3 500 m² de bureaux et services, une crèche pour 80 enfants, un espace fitness, un restaurant de 180 couverts et un parking sur deux niveaux en sous-sol de 224 places.

(Jean-François Colin)

Ton opinion

38 commentaires