Au Luxembourg – Un printemps 2021 avec une météo détraquée

Publié

Au LuxembourgUn printemps 2021 avec une météo détraquée

LUXEMBOURG - Les températures du printemps 2021 sont pour le moment nettement en dessous de la moyenne. Il a trop plu dans le sud, pas assez dans le nord.

La météo du printemps a été compliquée, on l'a bien vu au moment de retourner en terrasse, en avril...

La météo du printemps a été compliquée, on l'a bien vu au moment de retourner en terrasse, en avril...

Vous l'avez sans doute remarqué, mais la météo semble un peu détraquée, en ce printemps 2021. Alors que la saison approche de sa fin, AgriMeteo, le service météo de l'Administration des services techniques de l'agriculture constate en effet plusieurs anomalies. Ainsi, ce printemps a battu des records de chaleur, avec plus de 25°C fin mars dans plusieurs villes, mais il est, dans l'ensemble, nettement plus froid que la moyenne, avec autour de 2°C de moins qu'un printemps normal. À Clemency, la différence est même de 2,4°C, avec un printemps 2021 qui affiche 7°C contre 9,4°C en moyenne sur les printemps de 1991 à 2020.

Et, après les records de chaleur de fin mars, avril «a vu le retour des masses d'air polaires, avec des températures 3°C en dessous de la moyenne et des nuits de gel» assez rares aussi tard dans l'année. En mai, AgriMeteo note que «les températures sont restées en dessous des moyennes saisonnières» sauf le week-end dernier.

Dur pour les cultures

Si les températures ont été un peu folles, les précipitations aussi. Ainsi, le nord du pays a connu un déficit de pluie pendant que le sud absorbait un excédent, avec des écarts par rapport aux normales qui s'accentuaient à l'approche des confins du pays. Si en mars et avril, il a moins plu que d'habitude un peu partout, sauf dans la vallée de la Moselle en mars, le moi de mai, vous l'avez constaté, s'est montré beaucoup trop pluvieux, avec d'importants cumuls de précipitations.

À Remich, par exemple, il a plu presque deux fois plus que la normale, avec 105 mm de précipitations, contre 59 en moyenne en mai. À Clemency, il est tombé 108 mm de pluie le mois dernier, contre 63 habituellement. Plus au nord, Asselborn a vu tomber 137 mm de précipitations sur tout le printemps, 43 mm de moins que la moyenne.

Cette météo de printemps pas toujours franchement printanière a gêné les cultures, souligne AgriMeteo, selon qui la végétation «a débuté très lentement» à cause des températures trop basses. Les cultures hivernales en revanche se présentent bien, notamment les céréales, mais la croissance du maïs a été retardée. Et les nuits de gel d'avril ont causé des dégâts variés sur les vergers et les vignobles. Au bout de ce printemps inhabituel, toutefois, les cultures agricoles ont connu un départ «satisfaisant».

(jw/L'essentiel)

Ton opinion