Ventes aux enchères – Un prix fou pour s'offrir des voitures de célébrités
Publié

Ventes aux enchèresUn prix fou pour s'offrir des voitures de célébrités

Les voitures ayant appartenu à des personnalités célèbres sont les stars des ventes aux enchères. Mais les prix exorbitants sont-ils justifiés?

Les véhicules ayant appartenu à des célébrités atteignent souvent des prix record aux ventes aux enchères.

Les véhicules ayant appartenu à des célébrités atteignent souvent des prix record aux ventes aux enchères.

classicdriver.com

10. La «Black Star» de David Bowie

Ceux qui aimeraient aujourd'hui voir trôner dans leur garage une Volvo 262 C Bertone Coupé en bon état devront non seulement s’armer de patience pour en trouver une, mais aussi débourser quelques 24 000 euros. Le prix est d’autant plus élevé si l’ancien propriétaire compte parmi les plus grands et influents musiciens de ces dernières décennies et s'est assuré le statut d'icône avec des morceaux comme «Space Oddity» ou «Modern Love». Le coup de marteau est tombé à Gstaad, faisant grimper le prix de l’élégante suédoise noire ayant appartenu à David Bowie à 182 000 euros. À ce prix-là, vous avez droit à une puissance de 155 ch fourni par un moteur V6 de 2,8 litres avec «seulement» 53 000 kilomètres au compteur, une boîte automatique, la climatisation, des sièges chauffants et un système audio Blaupunkt qui a probablement été le premier à diffuser les enregistrements studio de «Black Star».

9. Une histoire de Golf biblique

En 2006, Benjamin Halbe, alors âgé de 21 ans et originaire d'Olpe, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a fait l'acquisition d'une VW Golf IV gris métallisé première main pour 9 500 euros. Lors de la remise des clés de la voiture d’occasion, celui qui accomplissait alors un service civil n’en croyait pas ses yeux en découvrant le nom de son ancien propriétaire sur la carte grise. Car, une fois sortie de chez le concessionnaire, la Golf IV de 1999 avait toujours été entre les mains de «Josef Kardinal Ratzinger», qui deviendra quelque temps plus tard, «le pape Benoît XVI». Benjamin Halbe a flairé la manne et a passé une annonce pour la citadine de 115 ch sur Ebay après l’élection du pape. Bingo! La Golf 2,0 litres a été achetée aux enchères par un casino en ligne américain pour 188 984 euros.

8. Une Ferrari 365 GT4 pour une bouchée de pain

La vente de la Ferrari 365 GT4 Berlinetta Boxer d'Elton John montre que, dans l’histoire de l’automobile, les noms célèbres n’ont pas toujours fait grimper le prix de vente de manière exponentielle. La maison de vente aux enchères Bonhams de Goodwood avait estimé le prix de la voiture de sport à moteur central à douze cylindres entre 353 000 et 477 000 euros. Or, les enchérisseurs ont finalement fait renverser la vapeur, le plus offrant ayant fait adjuger la 365 GT4 à 261 000 euros. Une bouchée de pain pour les plus fortunés, sachant que la fusée du «Rocket Man», capable d’atteindre une vitesse de 290 km/h, a été entièrement révisée en 2012 et qu'elle compte, selon Bonhams, parmi «l'une des meilleures Berlinetta Boxer actuellement disponibles», d'autant plus qu’elle est limité à seulement 400 exemplaires.

7. Le carrosse de princesse d’un autre genre

En mai 1981, le prince Charles offre à Lady Diana une bague de fiançailles sertie de 14 diamants entourant un saphir de Ceylan, ainsi qu’une Ford Escort. Après sa mort, le véhicule est longtemps resté en possession d'une femme, qui a gardé le secret sur son origine, avant que la citadine ne soit vendue aux enchères en juin l’année passée. La maison de vente aux enchères avait estimé la Ford Escort à un prix compris entre 35 000 et 46 000 euros. Cette estimation se basait sur le prix de vente de l'Audi Cabrio de Diana, partie l'année précédente pour 68 000 euros. La veille du 60e anniversaire de la «princesse des cœurs», le coup de marteau est tombé pour l'Escort 1,6 litre, adjugée à 54 760 euros. En clair, le fait que le véhicule ait appartenu à la princesse Diana multiplie la valeur par dix par rapport aux offres comparables sur le marché de l'occasion non nobiliaire.

6. Un champion du monde difficile à battre

La BMW 507 de 1956 est un véhicule classique intemporel et sans doute le plus beau modèle du constructeur. Seuls 252 exemplaires ont quitté les ateliers de Munich, ce qui explique que le roadster compte aujourd'hui parmi les voitures de collection les plus prisées. Les exemplaires en bon état valent déjà près de deux millions d'euros, voire plus si celui à avoir pris place derrière le volant à quatre branches porte le nom de John Surtees. Le pilote de course britannique est à ce jour le seul champion du monde sur deux et quatre roues, et il le restera. Après avoir remporté sept titres à moto, dont quatre dans la catégorie reine des plus de 500 centimètres cubes, il s'est emparé du trophée le plus convoité du sport automobile lors de la course finale de Mexico City, réalisant ainsi le doublé. C'est comme si Roger Federer avait remporté un tournoi majeur de golf en plus de ses 20 titres du Grand Chelem, une véritable folie. Le prix atteint par la huit cylindres de 165 ch lors de sa vente aux enchères en 2018 frise, lui aussi, la folie: un fan a en effet déboursé 4,3 millions d’euros pour la BMW 507 de Surtees.

5. Une collection privée hors pair

Le leader du groupe Jamiroquai, Jay Kay, est sans doute le plus grand fan de voitures parmi ses pairs. On ne sait pas exactement combien de véhicules le chanteur possède réellement, vu que le nombre varie constamment, mais on dit qu’il en stocke une cinquantaine dans sa sa propriété de près de 300 000 m² aux abords de Londres. À l’occasion, le chanteur acid jazz et funk se sépare de quelques-uns de ses «rêves sur quatre roues». En 2018, il a ainsi proposé aux enchères huit voitures par le biais de la maison Silverstone Auctions. Parmi elles figurait une édition très limitée de la BMW M3, avec laquelle les Munichois avaient fêté la victoire du championnat européen des voitures de tourisme en 1988. Au cours des dix ans et plus que le véhicule était en possession de Jay Kay, la E30 n’a parcouru que 29 000 kilomètres, avant d’être vendue aux enchères pour la somme de 96 000 euros.

4. La Rolls Royce Silver Shadow du «Plus Grand»

Fan avéré de Rolls Royce, Mohamed Ali a, au fil des années, fait trôner dans son garage plus d’un modèle de la luxueuse marque britannique, dont une Silver Shadow. En faisant l’acquisition du cabriolet argenté, le triple champion du monde poids lourds a fêté la récupération de sa licence de boxeur en 1970. Celle-ci lui avait été retirée en raison de son refus d’intégrer l’armée en guerre au Vietnam. Au bout de six ans, «Le Plus Grand» se sépare de sa RR, qui passe alors aux mains de son nouveau propriétaire aux Pays-Bas. Ce dernier souhaitait, dans la mesure du possible, conserver le véhicule dans son état d’origine. Sage décision, car lors de sa vente aux enchères chez Bonhams, la Rolls Royce de Mohamed Ali a atteint la coquette somme de 132 250 euros, soit quatre fois plus que ce que le modèle en bon état coûte en temps normal.

3. Un cadeau qui profite à celui qui l’a offert

Pour presque moitié moins, les fans de musique et de voitures ont, en 2018, pu se faire plaisir en s’offrant une tranche d’histoire de la pop sous la forme d’une Cadillac Estate Wagon. La dernière voiture d’Elvis Presley n’a atteint que 69 000 euros lors de l’exposition classique de Salzbourg, alors que ses propriétaires s’attendaient à la voir partir pour une somme à six chiffres au moins. Cette «aubaine» était probablement due à l’apparente simplicité de la Cadillac. Ce n’est qu’en y regardant de plus près qu’on s’aperçoit de l’exclusivité du véhicule. Originellement disponible uniquement en tant que berline, le constructeur automobile américain n’a converti que deux exemplaires de la deVille en break surdimensionné: l’une pour Dean Martin et l’autre pour le «King», qui en a très rapidement fait cadeau à son manager. À l’époque, l’intérieur séduisait par la présence de la climatisation, par l’habillage cuir, les sièges hydrauliques et autres gadgets électroniques, sans parler des éléments en or véritable sur le tableau de bord. Le manager n’a cependant pas eu l’occasion de parcourir beaucoup de kilomètres avec le véhicule, car Elvis Presley le lui empruntait si souvent qu’il a fini par lui rendre son cadeau.

2. Tournée européenne en Ferrari

Keith Richards aurait assurément eu besoin d'un spacieux break lors des tournées européennes des Rolling Stones dans les années 1970. En effet, le guitariste et chanteur avait peur de prendre l’avion. Mais Keith Richards a préféré renoncer à l’espace au profit de la puissance. En 1972, il a acheté une Ferrari 264 GT avec laquelle il a fait la tournée de l’Ancien monde. Sur les 40 000 kilomètres affichés au compteur du V6, la majeure partie a été parcourue par le musicien anglais en personne. Bien que le rockeur soit connu pour son style de conduite sauvage et qu'il ait déjà réussi à enrouler une Bentley Flying Spur autour d'un arbre, la Ferrari est restée intacte jusqu'à sa vente en 1986 à un collectionneur privé japonais. En 2018, le véhicule de tournée a été remis en vente et a atteint un prix de 498 000 euros.

1. L’acteur et la star de cinéma

Quand on pense à une Porsche dans le film «Le Mans», on a tous en tête la Porsche 917 bleue et orange portant le numéro 20, même si la Porsche 911 gris anthracite de Steve McQueen reste tout aussi inoubliable. L'acteur pilotait ce modèle de voiture à l’équipement identique (vitres teintées, pot d’échappement sport, phares antibrouillards, radio Blaupunkt et climatisation) sur et en dehors des plateaux de tournage. En août dernier, la Porsche 911 sans doute la plus célèbre au monde a été vendue aux enchères chez RM Sotheby's, atteignant la somme de 950 000 euros, soit dix fois sa valeur sans le bonus célébrité.

(L'essentiel/Fabio Simeon)

Ton opinion