Usine démontée – Un procédé «habituel» selon ArcelorMittal
Publié

Usine démontéeUn procédé «habituel» selon ArcelorMittal

BETTEMBOURG - Les salariés de Wire International ont eu une sacrée surprise ce matin. Une partie des installations de l'usine ont été démontées dans la nuit par ArcelorMittal, direction la Hongrie.

Une partie des machines de l'usine ont été démontées pendant la nuit.

Une partie des machines de l'usine ont été démontées pendant la nuit.

Editpress

La colère était palpable ce matin lorsque les salariés de Wire International à Bettembourg sont arrivés au travail. Une partie des machines (43 sur 200 selon ArcelorMittal) avaient été démontées dans la nuit, chargées dans une dizaine de camions pour être transportées en Hongrie. Contacté par L'essentiel, Arne Langner, porte-parole d'ArcelorMittal, parle d'un «procédé habituel». «Parfois nous transférons des machines d'un site à un autre et ça se passe parfois la nuit. Nous ne sommes pas tenus de prévenir les salariés». Le porte-parole précise également que les machines transférées «étaient à l'arrêt» et que leur démontage s'est fait «sur plusieurs semaines et pas que de nuit».

Cette tréfilerie située à Bettembourg, filiale d'ArcelorMittal, produit du Saw Wire, un type de fil d'acier très fin qui sert à la production de panneaux solaires. Une reconversion récente, car avant 2009, l'entreprise produisait des pièces pour les pneus.

L'OGBL s'inquiète

Contacté par L'essentiel Online, Raymond Kapuscinsky, de l'OGBL, revient sur la stupéfaction des salariés. «On a été pris de court, on n'était pas du tout au courant de ce démantèlement inacceptable». Selon Raymond Kapuscinsky, le sort de ces salariés (qui sont intégralement payés par ArcelorMittal) n'a pas du tout été traité lors de la récente tripartite sidérurgique.

Il fait également part de «sa grande inquiétude». L'entreprise, qui emploie normalement 154 personnes, ne tourne temporairement qu'avec 104 personnes (un chiffre qu'ArcelorMittal ne confirme pas) et pour lui ce démontage n'augure rien de bon. «S'ils décident de produire avec ces machines en Hongrie, ça serait la fin pour Bettembourg». ArcelorMittal se veut plus rassurant et explique que ce transfert de machine «n'est pas lié à la situation économique du site».

fr/sb/L'essentiel Online

À quoi vont servir ces machines?

Selon ArcelorMittal, les machines démontées servent à produire du Steel Cord et du Saw Wire. Depuis la reconversion de l'entreprise, en 2009, elles ne servaient qu'à faire du Saw Wire (acier utilisé pour la production de panneaux solaires). Mais en Hongrie (à Szentgotthárd plus précisément) elles serviront seulement à la confection de Steel Cord (acier utilisé pour confectionner des pièces pour pneus).

Ton opinion