Plan de restructuration – Un quart des salariés de MPK dans la tourmente

Publié

Plan de restructurationUn quart des salariés de MPK dans la tourmente

LUXEMBOURG - Les Messageries Paul Kraus, membres du groupe suisse Valora, préparent un plan social qui va concerner 30 des 120 salariés de la société.

Confrontées à la fois à la crise de la presse payante et à une modernisation impérative, les Messageries Paul Kraus vont devoir se séparer de 30 de leurs 120 salariés. Rachetées par le groupe suisse Valora, MPK n’a d’autres choix que de préparer, avec les syndicats, un plan social.

En se modernisant, via une informatisation poussée, MPK prétend avoir effectivement besoin de moins de personnel pour gérer la distribution et la vente des journaux et magazines à travers ses 71 points de vente sur tout le territoire luxembourgeois. La presse, c’est-à-dire les quotidiens et les magazines, ainsi que les livres constituent entre 60 % et 70 % de l'offre.

Les 30% à 40% restants se répartissent sur le tabac, la papeterie, la confiserie, les boissons pour certains magasins, mais aussi les billets Lottolux et Loterie Nationale. MPK sont confrontées directement à une baisse de son chiffre d’affaires, tant dans la vente de la presse, que dans celle notamment des cigarettes.

L’évolution des marchands de presse traditionnels vers des boutiques où l’on trouve parfois un peu de tout n’ayant pas produit les effets escomptés, les Messageries Paul Kraus se restructurent dans la douleur pour les 120 salariés.

Denis Berche

Quatre sociétés

Le groupe MPK se compose de quatre sociétés différentes: Messageries du Livre, MPK Shop, Gropalux, Transports et Garage presse. Le siège social du groupe est à Luxembourg-Ville. Depuis 2000, MPK font partie du groupe suisse Valora, dont le siège social est à Berne.

Créée en 1896

La société MPK a été fondée en 1896 par Mathias Kraus qui avait ouvert une petite librairie en plein cœur de Luxembourg-Ville. Dans cette librairie, on pouvait déjà acheter des journaux étrangers. En 1925, son fils Paul Kraus devint représentant général des Messageries Hachette au Luxembourg. C’est lui qui donnera à l’entreprise son nom actuel. Il faudra attendre les années 50 pour voir les Messageries Paul Kraus développer leur réseau de kiosques.

Ton opinion