Covid-19 dans le monde – «Bienvenue à la maison, ma fille chérie»
Publié

Covid-19 dans le monde«Bienvenue à la maison, ma fille chérie»

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Passengers and loved ones reunite at the arrivals hall on the first day of New Zealanders returning from Australia after the border reopened for travellers observing home self-isolation rules, at the Auckland international airport on February 28, 2022. (Photo by DAVID ROWLAND / AFP)

Passengers and loved ones reunite at the arrivals hall on the first day of New Zealanders returning from Australia after the border reopened for travellers observing home self-isolation rules, at the Auckland international airport on February 28, 2022. (Photo by DAVID ROWLAND / AFP)

AFP/David Rowland
1 / 1000
16.05 Le port du masque n’est plus obligatoire à partir de lundi dans les transports en France, un allègement qui marque la disparition de la dernière grande restriction anti-Covid dans un contexte d’accalmie sanitaire.

16.05 Le port du masque n’est plus obligatoire à partir de lundi dans les transports en France, un allègement qui marque la disparition de la dernière grande restriction anti-Covid dans un contexte d’accalmie sanitaire.

AFP
15.05 Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a admis samedi qu’une «maladie maligne» a provoqué «un grand bouleversement» dans le pays.

15.05 Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a admis samedi qu’une «maladie maligne» a provoqué «un grand bouleversement» dans le pays.

AFP
12.05 Plus de deux millions de personnes sont décédées du Covid-19 en Europe, longtemps épicentre de la pandémie, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

12.05 Plus de deux millions de personnes sont décédées du Covid-19 en Europe, longtemps épicentre de la pandémie, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

AFP

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 420 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 197 pays et territoires. Plus de 5,9 millions de personnes sont mortes.

Le Luxembourg compte 181 903 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 988 décès.

• Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 941 908 décès, suivis par le Brésil (646 419) et l'Inde (512 924). Rapporté à la population, les pays où l'épidémie a été la plus meurtrière sont le Pérou avec 628 morts pour 100 000 habitants, la Bulgarie (486), la Bosnie (451), la Hongrie (435) et le Monténégro (416). L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.

Lundi 28 février

08h40 Câlins et larmes de joie en Nouvelle-Zélande qui rouvre progressivement ses frontières

Des Néo-Zélandais bloqués à l'étranger par la pandémie sont rentrés chez eux avec force larmes et embrassades, lundi, alors que le pays commençait à lever certaines de ses restrictions sanitaires aux frontières qui figuraient parmi les plus rigoureuses au monde.

«Bienvenue à la maison, ma fille chérie»: à l'aéroport d'Auckland, des parents retrouvaient des êtres chers, autorisés à entrer dans le pays sans quarantaine obligatoire dans les hôtels, pour la première fois depuis près de deux ans.

La Première ministre Jacinda Ardern a qualifié de réjouissant ce changement, en particulier pour les dizaines de milliers de Néo-Zélandais à l'étranger désireux de rentrer chez eux.

07h50 Hong Kong songe à reconfiner sa population

Hong Kong reconsidère l’opportunité d’imposer un confinement, a déclaré lundi la responsable de la santé de la ville, alors que le centre financier croule sous une vague d’infections au coronavirus.

La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, avait précédemment exclu un confinement de la ville et ordonné aux 7,4 millions d’habitants se faire dépister en mars. Mais la responsable de la santé Sophia Chan a affirmé lundi que cette option était possible.

Interrogée à la radio pour savoir si le confinement était toujours exclu, elle a répondu: «Non. Nous sommes toujours en discussion». «Pour tirer le meilleur effet du dépistage universel obligatoire, nous devons réduire les mouvements des personnes dans une certaine mesure», a-t-elle ajouté.

Dimanche 27 février

22h Les indicateurs toujours orientés à la baisse en France

L'épidémie de Covid-19 était toujours en reflux, au vu des chiffres quotidiens publiés par Santé publique France: le nombre de nouveaux cas recule, de même que celui des admissions à l'hôpital.

La décrue de la cinquième vague portée par le variant Delta puis par son très contagieux successeur Omicron se poursuit: 384 nouvelles admissions à l'hôpital ont été comptabilisées dimanche, contre 712 la veille et 1 834 mardi. Du côté des services de réanimation, on a compté 59 admissions, contre 62 la veille et 206 mardi.

Au total, 25 277 personnes infectées par le Covid-19 sont actuellement hospitalisées, dont 2 491 en "réa".

16h30 Les Philippines lèvent la plupart des restrictions le 1er mars

Les Philippines lèveront la plupart des restrictions liées au virus Covid-19 dans la capitale Manille et dans 38 autres régions le mois prochain, a déclaré dimanche, le porte-parole du président Rodrigo Duterte, après une forte baisse des infections et un accroissement du nombre de personnes vaccinées.

Cette déclaration intervient quelques semaines après que le pays a rouvert ses frontières aux touristes étrangers et alors que la campagne pour l'élection présidentielle du 9 mai s'intensifie.

06h45 Au Brésil, le tourisme tente de remonter la pente

Sans les défilés somptueux des chars monumentaux au sambodrome, reportés au mois d'avril, la semaine du carnaval de Rio de Janeiro perd de sa splendeur, un rude coup pour le secteur du tourisme au Brésil, déjà ébranlé par la pandémie.

Dans un monde sans Covid-19, les rues de Rio seraient remplies de touristes, pour une semaine de fête jour et nuit: en 2020, la «Ville merveilleuse» avait reçu pas moins de 2,1 millions de visiteurs à la même époque.

Mais à Rio comme dans les autres destinations normalement très prisées pour le carnaval, on attend moins de voyageurs, et surtout très peu d'étrangers.

Pour une véritable embellie, il faudra encore attendre, pour ce secteur qui a touché le fond en 2020.

Samedi 26 février

11h Les restrictions diminuent en France

Fini le masque dans les musées, cinémas, restaurants mais il restera obligatoire dans les transports, comme le train ou l'avion, où le passe est également exigé.

Les règles changent aussi pour les personnes cas contacts et vaccinées. Désormais, un seul test est nécessaire (autotest, PCR ou antigénique) deux jours après avoir été déclaré cas contact, au lieu de trois actuellement. Si l'autotest est positif, un test antigénique ou PCR reste nécessaire pour confirmer le résultat. La durée d'isolement reste inchangée en cas de test positif.

Le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux soumis au passe vaccinal à partir de lundi, un nouvel assouplissement des restrictions sanitaires attendu alors que la pandémie décroit fortement.

8h New Delhi reprend une vie normale

La capitale indienne New Delhi a annoncé la fin des restrictions liées au coronavirus après avoir enregistré une baisse des cas de contaminations au variant Omicron. Les autorités locales de la région de Delhi, qui a enregistré 460 cas et deux décès vendredi, ont notamment décidé de lever le couvre-feu nocturne et de permettre aux restaurants de fonctionner à plein régime.

Les lieux de culte ont également été autorisés à rouvrir. Et à partir du 1er avril, les établissements scolaires ne tiendront plus leurs cours en visioconférence. Le port du masque reste obligatoire, mais l’amende en cas de non-respect de cette règle passe de 1 000 roupies à 500 roupies

Vendredi 25 février

22h02 Les États-Unis assouplissent largement leurs recommandations sur le port du masque

Les autorités sanitaires américaines ont largement assoupli vendredi leurs recommandations sur le port du masque, qui ne sera ainsi plus conseillé en intérieur pour une majorité d'habitants du pays, y compris dans de nombreuses écoles.

«Nous nous trouvons désormais dans une bien meilleure situation en tant que nation, avec davantage d'outils pour nous protéger du Covid-19», a déclaré lors d'une conférence de presse Rochelle Walensky, la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), l'une des principales agences sanitaires du pays.

11h55 Omicron se propage dans les prisons à Hong Kong

Hong Kong a rapporté vendredi, une aggravation de l'épidémie de coronavirus dans ses prisons, où sont enfermés des centaines de militants politiques et de manifestants, avec plus de 200 détenus contaminés. Selon les statistiques arrêtées jeudi, les centres de détention comptaient 202 cas confirmés et 135 cas positifs préliminaires, soit un nombre multiplié par vingt en près d'une semaine.

«On s'attend à ce que d'autres cas soient découverts au cours de la semaine à venir», ont annoncé les autorités, ajoutant que des foyers avaient été découverts parmi le personnel carcéral.

Le Canada autorise un vaccin maison

Le Canada a annoncé jeudi, avoir approuvé le vaccin anti-Covid de la société biopharmaceutique canadienne Medicago et du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK), faisant de celui-ci le premier conçu dans le pays.

Le Maroc rouvre ses stades de football après deux ans sans public

Le gouvernement marocain a annoncé jeudi la réouverture des stades de football aux supporters, après deux années de compétition sans public en raison de la pandémie de coronavirus.

Aide chinoise d'urgence à Hong Kong

Le gouvernement de Hong Kong a autorisé en urgence jeudi les médecins et infirmières de Chine continentale à venir exercer sur son territoire, craignant de voir son système sanitaire débordé par «l'énorme augmentation» des nouveaux cas de Covid-19.

Taïwan va rouvrir aux voyageurs d'affaires

Taïwan a dévoilé jeudi son plan pour rouvrir à partir du 7 mars ses frontières aux voyageurs d'affaires et réduire la quarantaine pour toutes les arrivées, assouplissant ainsi les restrictions dans l'un des rares endroits qui, avec la Chine, continuent à suivre une stratégie "zéro-Covid".

Accalmie au Canada, «convoi» aux États-Unis

Au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé la fin des mesures d'urgence prévues dans la loi d'exception de la semaine dernière pour réprimer les manifestations anti-mesures sanitaires qui ont duré trois semaines.

Aux États-Unis, des dizaines de routiers et manifestants opposés aux mesures sanitaires mises en œuvre contre le Covid-19 ont formé mercredi dans le sud de la Californie un «convoi» qui doit traverser le pays pour aller protester à Washington, à 4 200 km de là.

Jeudi 24 février

17h50 Le régulateur européen approuve le vaccin Moderna pour les 6 ans et plus

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé jeudi l'utilisation du vaccin anti-Covid Moderna pour les enfants de 6 ans et plus, alors que le sérum était jusqu'ici autorisé à partir de 12 ans au sein des 27 pays de l'Union européenne.

«Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé d'accorder une extension d'indication pour le vaccin anti-Covid-19 Spikevax (Moderna) afin d'étendre son utilisation aux enfants âgés de 6 à 11 ans», a déclaré l'EMA dans un communiqué.

16h47 Une dose de rappel de Pfizer pour les enfants dès 12 ans

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné jeudi son feu vert à la dose de rappel du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech, appelé Comirnaty, pour les enfants de 12 ans et plus.

«Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé qu'une dose de rappel du vaccin anti-Covid-19 Comirnaty puisse être administrée, le cas échéant, aux adolescents à partir de 12 ans», a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

14h L'obligation vaccinale supprimée en Nouvelle-Calédonie
La Nouvelle-Calédonie a abrogé jeudi l’obligation vaccinale, qui avait été décidée début septembre pour les secteurs sensibles et la population générale au vu du «nouveau contexte sanitaire».

11h51 Toujours malade, la reine annule deux audiences

La reine Elizabeth II, testée positive dimanche au Covid-19, a annulé deux audiences par visioconférence prévues jeudi et ne prévoit aucun autre engagement cette semaine, a indiqué le palais de Buckingham.

«Sa Majesté continue à exercer des tâches légères. Aucun autre engagement n'est prévu pour cette semaine», a indiqué le palais dans un communiqué à l'agence PA Media, sans précision sur l'état de santé de la souveraine de 95 ans, dont les symptômes avaient été décrits auparavant comme «légers».

10h Taïwan va rouvrir aux voyageurs d'affaires

Taïwan a dévoilé jeudi son plan pour la réouverture de ses frontières aux voyageurs d’affaires en mars et réduire la quarantaine pour toutes les arrivées, assouplissant ainsi les restrictions dans l’un des rares endroits qui, avec la Chine, continuent à suivre une stratégie «zéro-Covid».

Le Centre de commandement des épidémies de Taïwan (CECC) a annoncé que les restrictions seront assouplies à partir du 7 mars pour les étrangers en déplacement professionnel, notamment pour des inspections, des investissements, des emplois ou pour remplir des obligations contractuelles.

8h La Banque centrale de Russie intervient sur le marché des changes

La Banque centrale de Russie intervient sur le marché des changes pour «stabiliser la situation», après que le rouble a chuté de 9% face au dollar.

7h30 Ottawa met fin aux mesures Covid

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé mercredi, la fin des mesures d'urgence prévues dans la loi d'exception, invoquée la semaine dernière pour mettre un terme aux manifestations anti-mesures sanitaires.

«On constate qu'on n'est plus en situation d'urgence. C'est pourquoi le gouvernement fédéral met fin à la loi sur les mesures d'urgence», a déclaré Justin Trudeau, précisant que cette révocation devrait être effective «dans les heures à venir».

M. Trudeau a été vivement critiqué par l'opposition après avoir invoqué le 14 février cette loi pour mettre fin à une contestation historique contre les mesures de santé publique.

2h30 Hong Kong autorise en urgence le personnel médical de Chine continentale à exercer sur son territoire

Le gouvernement de Hong Kong a autorisé en urgence jeudi les médecins et infirmières de Chine continentale a venir exercer sur son territoire, craignant de voir son système sanitaire débordé par «l’énorme augmentation des nouveaux cas de Covid-19 détectés chaque jour».

Hong Kong, dont le système juridique est distinct de celui de Chine continentale, a adopté «un cadre légal» pour que le gouvernement central chinois lui «apporte le soutien d’urgence nécessaire (...) de façon plus efficace et rapide», a indiqué le gouvernement de la ville dans un communiqué.

00h30 La République dominicaine va devoir détruire 350 000 vaccins

Ayant laissé passé la date de péremption, la République dominicaine va détruire plus de 350 000 doses de vaccins contre le Covid-19, principalement de l’AstraZeneca, a annoncé mercredi le ministre de la Santé.

«354 240 doses périmées ont été recensées», a déclaré le vice-ministre de la Santé collective, Eladio Perez, lors d’une conférence de presse. La République dominicaine a acheté, pour près de 183 millions de dollars, plus de 22 millions de doses d’AstraZeneca, de Pfizer et d’autres laboratoires via le mécanisme international Covax.

Il a aussi acheté 15,7 millions de vaccins supplémentaires au laboratoire chinois Sinovac pour un montant non rendu public. Saint-Domingue dit disposer d’encore 9 millions de doses, dont la plupart expirent en 2023, et se dit ouvert à des dons à d’autres pays de vaccins sur le point d’expirer, a déclaré Eladio Pérez.

Mercredi 23 février

23h30 En Californie, des routiers forment un «convoi» anti-restrictions sanitaires vers Washington

Des dizaines de routiers et d’autres manifestants opposés aux mesures sanitaires mises en œuvre contre le Covid-19 ont formé mercredi dans le sud de la Californie un «convoi» qui doit traverser les États-Unis pour aller protester à Washington, à 4 200 km de là.

Émules des manifestants canadiens qui, après une caravane similaire, ont bloqué la capitale Ottawa pendant plus de trois semaines, les organisateurs de ce «convoi du peuple» ont prévu d’arriver à la périphérie de la capitale américaine, le 5 mars, pour une démonstration de force.

21h00 La Slovaquie lève les restrictions

La Slovaquie autorisera à partir de samedi tous les restaurants, hôtels, centres aquatiques et salles de sport à accepter les clients non vaccinés du Covid-19, a annoncé mercredi le gouvernement, soulignant que le taux de contamination avait baissé dans ce pays où il était en 2021 l’un des plus élevés au monde.

Jusqu’à présent, seules les personnes ayant un schéma vaccinal complet ou ayant guéri du Covid-19 avaient accès aux commerces et services ainsi qu’aux évènements collectifs.

20h10 L’état d’urgence prendra fin le 31 mars en Italie

L’état d’urgence qui prévaut en Italie pour faire face à la pandémie de Covid-19 prendra fin le 31 mars, a annoncé mercredi le Premier ministre italien, Mario Draghi.

Le but est de «rouvrir tout, le plus vite possible», après plus de deux ans de crise sanitaire, a déclaré Mario Draghi, lors d’un discours à Florence.

L’Italie, qui compte un peu moins de 60 millions d’habitants, a été durement touchée par la pandémie, dès le début de l’année 2020. À ce jour, le Covid-19 y a tué plus de 153 000 personnes, selon les chiffres officiels.

18h10 L’Islande lève toutes ses dernières restrictions

L’Islande va rejoindre dans la nuit de jeudi à vendredi la liste des pays ayant levé la totalité de leurs restrictions contre le Covid-19, malgré un nombre encore important de cas, a annoncé le gouvernement mercredi.

Cette décision, conforme au calendrier de levée progressive des mesures contre le virus fixé par l’exécutif et qui entrera en vigueur vendredi à minuit, porte à la fois sur les mesures intérieures et les contrôles aux frontières.

«Nous revenons à une vie normale mais le virus est toujours parmi nous», a déclaré la Première ministre Katrín Jakobsdóttir après une réunion gouvernementale à Reykjavik.

12h30 Sanofi va (enfin!) sortir son vaccin anti-Covid

Le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé, mercredi, des résultats positifs à grande échelle pour son vaccin anti-Covid, développé avec le britannique GSK, un projet qui aboutit ainsi avec près d'un an de retard, suite à de multiples reports. «Sanofi et GSK vont demander l'approbation réglementaire de leur vaccin contre (le) Covid-19» aux États-Unis et dans l'Union européenne, ont annoncé, dans un communiqué, les deux groupes, au terme d'essais de phase 3 menés auprès de milliers de personnes.

Les laboratoires, qui n'ont pas encore rendu publiques les études sur lesquelles se basent ces résultats, ont rapporté que ce vaccin s'était montré efficace pour éviter toute hospitalisation liée au Covid-19. Ils ont également fait état d'une efficacité légèrement supérieure à 50% contre l'ensemble des infections provoquant des symptômes. C'est «comparable à l'efficacité des vaccins déjà disponibles», a souligné Sanofi, dans un contexte où l'ensemble des vaccins existants ont perdu au fil du temps leur efficacité contre les contaminations, en particulier depuis l'essor, fin 2021, du variant Omicron.

Le groupe français a dû repousser à deux reprises son calendrier quant à ce vaccin, qu'il espérait à l'origine rendre disponible avant la mi-2021. Il a d'abord enregistré un retard de six mois, à cause d'un problème de dosage, puis a encore pris du retard à cause des difficultés à trouver des personnes jamais contaminées pour mener des essais fiables.

Sanofi a par ailleurs renoncé à un autre projet de vaccin anti-Covid, basé sur la technologie de l'ARN messager comme ceux développés par Pfizer/BioNTech et Moderna, déjà au cœur des campagnes de vaccination, dans de multiples pays occidentaux.

Mardi 22 février

18h08 Omicron BA.2 ne provoque pas de forme plus grave du Covid que BA.1

Le sous-variant BA.2 d'Omicron – qui se répand rapidement au Danemark notamment – ne «provoque pas de forme plus grave» du Covid que le variant BA.1 qui circule largement dans le monde, a affirmé mardi une responsable de l'OMS.

«Nous ne voyons pas de différence en termes de gravité entre BA.1 comparé à BA.2 et donc c'est un niveau de gravité similaire en termes de risques d'hospitalisation», a déclaré Maria Van Kerkhove, qui chapeaute la lutte contre le Covid-19 à l'OMS, lors d'un questions-réponses sur les réseaux sociaux.

Cette conclusion «est vraiment importante, parce que dans de nombreux pays, il y avait une quantité substantielle de circulation aussi bien de BA.1 que de BA.2». Elle rapportait ainsi les conclusions tirées lundi par un Comité consultatifs d'experts sur l'évolution du virus qui donne le Covid. Des conclusions rassurantes et très attendues après les inquiétudes provoquées par la pré-publication -donc non contrôlé par des pairs- d'une étude sur des hamsters qui semblait montrer qu'au contraire BA.2 infligeait des formes plus graves.

12h La reine Elizabeth II annule des engagements mardi

La reine Elizabeth II, testée positive au Covid-19 dimanche, a annulé des engagements par visioconférences prévus mardi, souffrant toujours de «symptômes légers» de type rhume, a annoncé Buckingham Palace. La souveraine de 95 ans «présentant toujours des symptômes légers semblables à ceux d'un rhume, elle a décidé qu'elle ne tiendrait pas les engagements en ligne prévus aujourd'hui, mais elle poursuivra des tâches légères», a ajouté le palais.

11h45 Chaque habitant de Hong Kong sera obligatoirement testé trois fois

Toute la population de Hong Kong doit se soumettre à trois séries de tests de dépistage du coronavirus, a déclaré mardi, la dirigeante de la ville, en proie à la pire vague de Covid-19 depuis le début de la pandémie.

«Ceux qui ne se soumettent pas au test seront tenus pour responsables», a assuré la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, tout en annonçant que des responsables de Chine continentale coordonnaient désormais la politique anti-Covid du territoire.

Lundi 21 février

18h L'Angleterre met fin à l'isolement obligatoire pour les malades

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé la fin en Angleterre, dès ce jeudi 24 février, de l'isolement obligatoire pour les personnes contaminées par le coronavirus, supprimant ainsi la principale restriction anti-Covid y restant après deux ans de pandémie.

«Nous avons désormais des niveaux d'immunité suffisants pour passer de la protection des personnes au moyen d'interventions gouvernementales à (une approche fondée sur) les vaccins et traitements comme première ligne de défense», a déclaré le chef de gouvernement conservateur devant le Parlement.

17h30 Les blocages «levés» au Canada mais «l'état d'urgence pas terminé»

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau a affirmé que l'état d'urgence au pays «n'était pas terminé», au lendemain d'un week-end sous haute tension durant lequel la police a repris le contrôle de la capitale Ottawa.

«Même si les blocages sont levés à travers le pays et que les frontières sont ouvertes en ce moment, même si les choses semblent très bien se résoudre à Ottawa, cet état d'urgence n'est pas terminé», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, justifiant le recours à la loi des mesures d'urgence pour mettre fin aux manifestations anti-mesures sanitaires, sur laquelle les parlementaires canadiens doivent se prononcer lundi soir.

15h Fin de l'isolement, quatrième dose: Boris Johnson veut tourner la page du Covid-19

Malgré les critiques, le Premier ministre britannique Boris Johnson doit annoncer, lundi, sa stratégie pour «vivre» avec le Covid-19 sans restrictions, en mettant fin à l'isolement obligatoire pour les malades et en proposant une quatrième dose aux plus vulnérables.

Dès le pic de la vague Omicron passé en janvier, le chef du gouvernement conservateur avait déjà levé l'essentiel des restrictions en vigueur en Angleterre, tels le masque en intérieur et le pass sanitaire pour les discothèques ou évènements de masse.

9h Nouvelle-Zélande: la police accuse les anti-vaccins de jets d'excréments

La police néo-zélandaise a accusé les manifestants anti-vaccins installés autour du Parlement, à Wellington, d'avoir jeté des excréments humains, lundi, sur les forces de l'ordre qui menaient une opération avant l'aube pour installer des barrages routiers autour du campement.

Deux semaines après le début de leur action, inspirée des «convois de la liberté» canadiens, les manifestants ont continué d'affluer ce week-end, en dépit des appels de la police les exhortant à partir. Le nombre de véhicules bloquant les rues du centre-ville a presque doublé depuis vendredi, passant à 800 lundi.

Selon la police, «un grand nombre de manifestants très bruyants étaient présents» et huit arrestations ont été effectuées. «Certains ont également reçu des jets d'excréments humains».

8h La «forteresse Australie» rouvre ses portes après deux années de fermetures liées au Covid

L'Australie a rouvert lundi ses frontières extérieures à tous les touristes vaccinés, presque deux ans après avoir imposé des restrictions sur les voyages parmi les plus sévères au monde pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Le premier vol international vers l'aéroport de Sydney a atterri de Los Angeles lundi à 06h20 heure australienne (19h20 GMT dimanche), suivi d'autres en provenance de Tokyo, de Vancouver ou encore de Singapour.

Dimanche 20 février

21h32 Après 24 jours de manifestations, la police reprend le contrôle d'Ottawa

Camions remorqués, manifestants arrêtés... La police avait quasiment repris dimanche le contrôle du centre d'Ottawa, paralysé durant 24 jours par des camionneurs dénonçant la politique sanitaire du gouvernement canadien. Les autorités ont indiqué avoir arrêté 190 manifestants et remorqué une cinquantaine de véhicules, qui durant des semaines ont fait résonner leurs klaxons dans cette ville d'ordinaire réputée pour son calme.

Depuis la fin du mois de janvier, des centaines de camionneurs campaient devant le siège du Parlement pour s'opposer à l'obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 pour franchir la frontière franco-canadienne. Aspergeant les protestataires de spray au poivre, détruisant les abris de fortune dans lesquels certains s'étaient retranchés, la police a haussé le ton au début du week-end, estimant qu'il était temps pour les manifestants de partir. Après avoir délogé la majorité d'entre eux, une clôture a été installée autour du Parlement.

Certains habitants d'Ottawa recommençaient dimanche à s'aventurer dans les rues du centre.

13h La reine Elizabeth II positive au Covid

La reine Elizabeth II, 95 ans, a été testée positive au Covid-19 mais ne présente que des symptômes «légers» comparables à ceux d'un rhume, a annoncé dimanche, le palais de Buckingham. La souveraine, qui avait été récemment en contact avec son fils, le prince Charles, deux jours avant que celui-ci ne soit testé positif, mènera néanmoins des «tâches légères» au cours de la semaine prochaine, a précisé Buckingham Palace.

9h30 La Chine aide Hong Kong à construire des centres de quarantaine

Face à la flambée du Covid-19, Hong Kong est en «mode combat», a déclaré dimanche un haut responsable de la ville au lendemain de l'arrivée de renforts venus de Chine pour construire deux centres de quarantaine pour les personnes porteuses du virus. La ville, une des plus densément peuplées au monde, fait face à la pire vague de Covid-19 depuis le début de la pandémie avec des milliers de contaminations enregistrées chaque jour.

À l'image de la Chine continentale, Hong Kong adhère à la stratégie «zéro Covid», qui a largement permis d'éviter la propagation du virus, mais a isolé le centre d'affaires du reste du monde. Depuis l'apparition du variant hautement contagieux Omicron, les autorités sont prises de court, en raison notamment d'un faible taux de vaccination chez les personnes âgées et de leur manque d'anticipation pour faire face à une telle flambée épidémique.

8h Nouvelles manifestations anti-passe à Paris

Des opposants au passe vaccinal et à la politique sanitaire du gouvernement français ont de nouveau défilé dans les rues de Paris et de plusieurs autres villes samedi, persuadés que les allègements annoncés des restrictions liées au Covid-19 ne sont qu'une promesse «électoraliste».

Samedi 19 février

22h04 Des progrès à Ottawa mais l'opération n'est pas finie

Les autorités canadiennes ont loué samedi des «progrès significatifs» dans l'évacuation du centre d'Ottawa, bloqué depuis trois semaines par des camionneurs anti-mesures sanitaires, mais ont souligné que l'opération n'était «pas terminée».

«Cette opération est toujours en cours, elle n'est pas terminée et il faudra encore du temps pour atteindre nos objectifs», a souligné Steve Bell, le chef de la police de la capitale canadienne, sans donner un calendrier plus précis.

18h30 La tension monte à Ottawa

La police d'Ottawa a affirmé samedi utiliser des «substances chimiques» pour déloger plusieurs centaines de camionneurs «agressifs» qui bloquent encore la ville, après plus de trois semaines de contestation contre les mesures sanitaires.

«Les manifestants continuent d'être agressifs et de s'en prendre aux officiers», ont tweeté les autorités. «Ils refusent d'obtempérer aux ordres de se déplacer», assurent-elles, précisant avoir utilisé des «substances chimiques» à leur encontre. En tout, 47 personnes ont déjà été arrêtées ce samedi et une partie des rues ont été dégagées.

Face à ces protestataires récalcitrants, dont certains jetaient des fumigènes à l'encontre de la police et formaient une chaîne humaine, les autorités ont dit avoir utilisé des «substances irritantes».

16h Baisse des hospitalisations en France

Alors que les contaminations chutent depuis fin janvier en France, la pression hospitalière continue elle aussi de décroître, selon les chiffres publiés samedi par Santé publique France. Les hôpitaux français comptent actuellement 28 632 patients atteints du Covid, contre 31 522 une semaine plus tôt. Cette tendance à la baisse se retrouve également dans les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, notamment en réanimation, avec 2 918 malades, contre 3 324 il y a une semaine.

Du côté des contaminations, la moyenne quotidienne sur sept jours s'établit à 86 509, contre 145 619 la semaine précédente.

9h22 Hongkong est débordé par le Covid après deux ans de pandémie

Hongkong est frappé de plein fouet par la pire vague de Covid-19 que la ville ait connue, avec plus de 20 200 infections enregistrées en moins de deux mois, contre 12 000 lors des deux premières années de pandémie, pour une population de 7,5 millions d’habitants.

Hongkong, qui applique la même politique «zéro-Covid» que la Chine continentale, hospitalise tous les malades du Covid, y compris ceux présentant peu ou pas de symptômes. Débordés cette semaine, des hôpitaux ont fait attendre des patients, parfois âgés, sur des brancards à l’extérieur par des températures très froides pour la région.

Vendredi 18 février

22h 70 personnes arrêtées à Ottawa

La police canadienne a annoncé avoir interpellé 70 manifestants vendredi depuis le début de sa vaste opération pour débloquer les rues d'Ottawa, paralysées depuis trois semaines par des manifestants anti-mesures sanitaires.

«À 15h00 (20h00 GMT), nous avons interpellé 70 personnes accusées de multiples infractions», a déclaré le chef par intérim de la police Steve Bell. Il a ajouté que cette opération, qui se déroulait «comme prévu», prendrait «du temps».

18h Les cas de réinfection «pas rares» en France

Les cas de réinfection par le Covid-19 ne sont «pas rares» en France, notamment dans le contexte de la flambée des contaminations liée au variant Omicron, a noté Santé publique France.

On parle de réinfection lorsqu'un premier épisode de Covid est suivi d'un deuxième, avec deux souches différentes du virus, a expliqué l'agence sanitaire.

16h Chine: des récompenses pour des infos

Des villes chinoises offrent des milliers d'euros de récompense pour tout indice sur les entrées illégales en provenance de Hong Kong, après la découverte de clandestins testés positifs au coronavirus en Chine continentale.

17h33 Vaste opération de police pour débloquer Ottawa

La police canadienne a annoncé vendredi, avoir lancé une opération d’envergure pour débloquer les rues de la capitale Ottawa, paralysée depuis bientôt trois semaines par des manifestants opposés aux mesures sanitaires. «Il y a une importante présence policière sur la rue Nicholas (proche du Parlement), il est conseillé aux manifestants de partir immédiatement», a tweeté la police de la capitale fédérale, précisant que «certains manifestants se rendent et sont arrêtés».

Les policiers, déployés en masse dans les rues de la capitale fédérale, ont en effet procédé à des premières arrestations, ont constaté des journalistes de l’AFP. Dans certaines artères, de premiers véhicules ont également été remorqués mais, en milieu de matinée, les forces de l’ordre n’étaient pas encore en action dans l’avenue principale, qui longe le Parlement fédéral.

15h48 Employés de maison «abandonnés» à Hong Kong

À Hong Kong, de nombreux travailleurs domestiques ont été «abandonnés» par leurs employeurs, certains devant coucher dehors ou se voyant refuser l’accès aux soins, après avoir contracté le Covid-19, alors que la ville traverse sa pire flambée épidémique en deux ans, ont dénoncé, vendredi, des organisations caritatives.

13h25 Covid-19: la pandémie a poursuivi sa décrue dans le monde cette semaine

La pandémie de Covid-19 a poursuivi cette semaine sa forte décrue, les contaminations décélérant dans la plupart des régions du monde: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

Indicateur important, le nombre des cas diagnostiqués ne reflète qu'une fraction du nombre réel des contaminations. Pour les statistiques par pays, l'analyse se limite à ceux d'au moins 500 000 habitants dont le taux d'incidence dépasse les 50 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants.

13h02 Hong Kong se prépare à tester tous ses habitants

Les autorités de Hong Kong «préparent des plans» en vue de soumettre la totalité des 7,5 millions d'habitants de la ville à un test de dépistage obligatoire du Covid-19, a annoncé vendredi, la cheffe de l'exécutif du territoire, Carrie Lam. «Une des mesures que nous préparons, et préparons très sérieusement, est un dépistage universel obligatoire. Donc nous allons tester tout le monde à Hong Kong», a déclaré Mme Lam, au cours d'une conférence de presse, évoquant une «situation critique» dans la ville.

Après n'avoir enregistré qu'un peu plus de 12 000 cas de Covid-19 sur la totalité des deux premières années de pandémie au prix d'un isolement draconien, Hong Kong fait actuellement face à une progression exponentielle du virus liée au très contagieux variant Omicron. Plus de 11 000 nouveaux cas ont été recensés pour la seule journée de vendredi, après 12 000 jeudi, et le système hospitalier a été complètement débordé en l'espace de quelques jours.

9h36 Six pays africains produiront des vaccins

Six pays d'Afrique ont été choisis pour héberger leur propre production de vaccins à ARN messager (ARNm), en tant que premiers bénéficiaires du programme mondial de l'OMS de production de ces vaccins, a-t-elle annoncé vendredi.

L'Afrique du Sud, l'Égypte, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie ont été choisis par l'Organisation mondiale de la santé afin de permettre au continent africain, qui a eu un accès restreint aux vaccins anti-Covid, de fabriquer ses propres vaccins pour lutter contre la pandémie de coronavirus et d'autres maladies.

8h31 Des leaders du mouvement au Canada interpellés à Ottawa

La police canadienne a procédé jeudi soir à de premières arrestations ciblées de meneurs du mouvement anti-mesures sanitaires qui bloque les rues d’Ottawa depuis bientôt trois semaines, une contestation qui n’a plus rien de «pacifique» selon le Premier ministre Justin Trudeau.

Dans la soirée, la police a procédé aux premières arrestations: Tamara Lich, l’une des organisatrices du convoi dit «de la liberté», a été interpellée par la police, a indiqué dans un tweet le compte officiel du mouvement, vidéo à l’appui.

Un peu plus tôt, un autre leader, Chris Barber, avait été interpellé, une arrestation dans le calme là aussi filmée et postée sur les réseaux sociaux par des membres du mouvement.

7h38 La Corée du Sud allège les restrictions malgré un record de cas

Les autorités sud-coréennes ont annoncé vendredi un allègement des restrictions anti-Covid, craignant des dommages économiques trop importants si elles étaient maintenues en l'état, alors même que le pays a franchi pour la première fois la barre des 100 000 cas quotidiens. Un total de 109 831 nouvelles infections ont été recensées jeudi en Corée du Sud, et les experts prédisent pour le pays 270 000 cas par jour dès le mois de mars en raison de la propagation du variant très contagieux Omicron.

Malgré cela, les autorités ont annoncé que les bars et restaurants pourraient fermer à 22h à partir de samedi, contre 21h précédemment. Ces établissements ne seront par ailleurs plus obligés de tenir un journal avec les noms et les coordonnées de leurs clients aux fins de traçage des éventuels cas contacts.

«Nous avons pris en considération les difficultés grandissantes pour la vie des gens et pour l'économie, et avons conclu qu'un ajustement minimal était inévitable», a déclaré le Premier ministre Kim Boo-kyum. Le nombre de décès dus au Covid-19 reste faible en Corée du Sud, pays de 52 millions d'habitants où le taux de vaccination est très élevé.

1h04 Le Canada autorise le vaccin de Novavax, le cinquième dans le pays

Le Canada a approuvé jeudi le vaccin anti-Covid de Novavax, qui devient ainsi le cinquième autorisé dans le pays pour les adultes de 18 ans et plus, a annoncé le gouvernement. «À la suite d’un examen approfondi et indépendant des données probantes, le ministère a conclu que ce vaccin satisfait aux exigences rigoureuses du Canada en matière d’innocuité, d’efficacité et de qualité», a indiqué le ministère de la Santé par communiqué.

Contrairement aux vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna, celui de la firme américaine Novavax utilise une technologie plus classique, similaire à celle du vaccin contre la coqueluche. D’après les essais cliniques, il est efficace à 90% pour prévenir le Covid-19 symptomatique et à 100% pour prévenir les maladies graves.

Jeudi 17 février

17h45 Israël annonce la «fin» du passe sanitaire

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a annoncé, jeudi soir, la «fin» du passe sanitaire, dont son pays avait été l'un des pionniers, affirmant que la vague de contaminations liée au variant Omicron s'estompait désormais en Israël. «Nous mettons fin à l'utilisation du passeport vert (nom donné en Israël au passe sanitaire, NDLR), la vague Omicron a été jugulée, il y a désormais une forte baisse du nombre de malades graves et de contaminés», a déclaré M. Bennett dans un communiqué, à l'issue d'une rencontre avec des responsables de la santé publique.

15h40 Le Portugal va lever la plupart des restrictions sanitaires

Le Portugal va lever dans les prochains jours certaines des mesures contre le Covid-19, en cessant notamment d'exiger un passe sanitaire pour accéder aux restaurants et aux hôtels, a annoncé jeudi, le gouvernement. «Face à une situation de pandémie en chute très significative, il a été décidé une actualisation des mesures encore en vigueur», a déclaré Mariana Vieira da Silva, porte-parole du gouvernement, lors d'une conférence de presse, à l'issue d'un conseil des ministres.

«Il n'y a pas de date pour l'entrée en vigueur», a-t-elle expliqué, précisant que ces nouvelles mesures devaient encore être promulguées par le président de la République. Lorsque ces nouvelles règles entreront en vigueur, il ne sera plus nécessaire de présenter un passe sanitaire pour accéder aux restaurants, aux établissements touristiques ou aux grands événements.

Afficher un schéma vaccinal complet sera néanmoins toujours exigé aux frontières portugaises. Un test négatif ne sera plus requis pour se rendre dans les bars et les boîtes de nuit, mais continuera d'être demandé pour entrer dans les maisons de retraite.

13h08 Le monde «mieux préparé» aux «variants qui arriveront»

Le monde est désormais «de mieux en mieux préparé» à affronter les nouveaux variants du Covid-19 avec lesquels il faudra vivre pendant encore des années, a assuré jeudi Ugur Sahin, patron du laboratoire BioNTech, à l'origine du premier vaccin à ARN messager.

«D'autres variants arriveront», a affirmé M. Sahin, dans un entretien à l'AFP. Mais «nous en apprenons toujours plus et nous sommes de mieux en mieux préparés», a ajouté le scientifique, selon lequel «nous devons accepter le fait de devoir vivre encore les dix prochaines années avec le virus».

12h07 Le Japon rouvre, mais pas pour les touristes

Le Japon va alléger ses restrictions strictes aux frontières pour permettre aux étudiants et travailleurs étrangers d'entrer dans le pays, mais les touristes resteront bannis pour l'heure en raison de la pandémie, a annoncé jeudi, le Premier ministre, Fumio Kishida. À partir du 1er mars, «nous autoriserons les nouveaux visiteurs, à l'exception des touristes», a déclaré M. Kishida, lors d'une conférence de presse.

Cela ne se traduira pas pour autant par un afflux immédiat d'entrants, puisque le nombre de nouveaux arrivants quotidiens restera plafonné. Le quota sera toutefois porté à 5 000 personnes par jour, contre 3 500 actuellement, a ajouté le Premier ministre. Ces annonces font suite à une pression croissante exercée sur son gouvernement par les milieux d'affaires et universitaires, qui s'insurgeaient contre les restrictions aux frontières japonaises, les plus sévères parmi les pays du G7.

Plus de 400 000 personnes dont le visa a déjà été approuvé par les autorités nippones attendaient de pouvoir entrer au Japon au 4 janvier, a précisé jeudi, à l'AFP, un responsable de l'Agence japonaise de l'immigration. Le Japon a fermé ses frontières à partir de mars 2020, empêchant même initialement des étrangers ayant un statut de résident du pays de revenir.

Après un pic autour de 100 000 nouveaux cas d'infections quotidiennes début février, la vague Omicron au Japon semble désormais refluer. «Nous nous dirigeons vers la fin de la sixième vague», a estimé jeudi M. Kishida. «Il faut rester vigilant», a-t-il affirmé, «mais nous voulons œuvrer ensemble pour que la vie revienne à la normale autant que possible». Les durées de quarantaine vont aussi être réduites, a-t-il ajouté.

10h Des usines en kit pour produire des vaccins en Afrique

Le laboratoire allemand BioNTech, à l’origine du premier vaccin à ARNm contre le Covid-19, développé avec Pfizer, a dévoilé mercredi, des unités de production mobiles destinées à être envoyées en Afrique cette année pour y fabriquer le vaccin sur place. «La question était: est-ce que nous arrivons à rendre le processus de fabrication compact au point de le faire rentrer dans un conteneur», explique Ugur Sahin, PDG et cofondateur de BioNTech.

Le laboratoire, pionnier dans la technologie de l’ARN messager, a conçu deux modules de douze conteneurs au total, l’un pour la fabrication de l’ARNm et l’autre pour finaliser le sérum de vaccin, qui doit ensuite être mis en flacons ailleurs.

8h34 La levée du passe vaccinal en France «envisageable» dès le printemps

Nous sommes «au début d'une nouvelle ère», marquée par une «circulation contrôlée du virus» du Covid-19 et, de temps en temps, «des pics épidémiques» donnant lieu à des restrictions, estime le président du Conseil scientifique en France, Jean-François Delfraissy.

«Nous sommes en train d'en finir avec Omicron», affirme-t-il dans une interview , précisant: «Si les bons chiffres se poursuivent, envisager de lever le passe vaccinal dès le printemps me paraît envisageable». Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a également évoqué mercredi un allègement du pass vaccinal à cette date, si la circulation du virus est «très faible». Pour M. Delfraissy, «on est au début d’une nouvelle ère».

«Deux ans après, nous sortons du stade de "crise" pour entrer dans une phase chronique. On va s'acheminer doucement, probablement à l'automne, vers une situation endémique, avec une circulation contrôlée du virus, mais avec de temps en temps des pics épidémiques dus à l'apparition de nouveaux variants. En clair, nous vivrons encore longtemps avec le Sars-Cov-2, mais de façon différente», poursuit-il.

Mercredi 16 février

21h45 Le Royaume-Uni va vacciner les 5-11 ans

Le Royaume-Uni va ouvrir aux enfants de 5 à 11 ans le programme de vaccination contre le coronavirus, ont fait savoir les gouvernements locaux, compétents en matière de santé. Après le pays de Galles, mardi, l’Angleterre l’Écosse et l’Irlande du Nord ont annoncé à leur tour, mercredi, cette extension du programme de vaccination.

Les 5-11 ans pourront se faire vacciner dans le cadre d’un programme débutant en avril, avec pour objectif d’«accroître la protection contre de potentielles prochaines vagues de Covid-19, alors que nous apprenons à vivre avec le virus», a précisé le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, compétent pour l'Angleterre.

21h30 Des usines en kit pour produire des vaccins en Afrique

Le laboratoire allemand BioNTech, à l’origine du premier vaccin à ARNm contre le Covid-19, développé avec Pfizer, a dévoilé mercredi, des unités de production mobiles destinées à être envoyées en Afrique, cette année, pour y fabriquer le vaccin sur place.

«La question était: est-ce que nous arrivons à rendre le processus de fabrication compact au point de le faire rentrer dans un conteneur», explique à l’AFP, Ugur Sahin, PDG et cofondateur de BioNTech.

Le laboratoire, pionnier dans la technologie de l’ARN messager, a conçu deux modules de douze conteneurs au total, l’un pour la fabrication de l’ARNm et l’autre pour finaliser le sérum de vaccin, qui doit ensuite être mis en flacons ailleurs.

19h30 L’Espagne va supprimer les jauges dans les enceintes sportives

L’Espagne va supprimer les jauges dans les évènements sportifs à partir du 4 mars et les stades pourront accueillir le public à 100% de leurs capacités, comme avant la pandémie, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires.

«A partir du week-end du 4 mars, les évènements sportifs, aussi bien à l’air libre qu’en intérieur, verront leurs capacités d’accueil élevées à 100%, étant donnée l’évolution satisfaisante de tous les indicateurs épidémiologiques», a annoncé la ministre de la Santé Carolina Darias lors d’une conférence de presse.

Elle a rappelé que le port du masque resterait obligatoire et qu’il sera toujours interdit de fumer, boire ou manger pendant ces évènements sportifs.

19h La police d’Ottawa menace par tract les manifestants d’arrestation

La police d’Ottawa a averti mercredi par tract les camionneurs qui paralysent toujours le centre-ville d’Ottawa qu’ils risquaient d’«être arrêtés» s'ils poursuivaient leur mouvement de contestation contre les mesures sanitaires, qui dure depuis 20 jours.

«Vous devez quitter les lieux maintenant. Quiconque bloquant les voies de circulation, ou aidant d’autres à le faire, commet une infraction criminelle ou peut être arrêté», est-il écrit sur ce document que des policiers ont distribué aux contestataires.

17h14 L'Allemagne va commencer à lever ses restrictions

L'Allemagne, qui a franchi le pic d'infections de Covid-19, va commencer à lever ses restrictions, a annoncé mercredi le chancelier Olaf Scholz.

La première puissance économique européenne va s'engager dans un plan d'assouplissements en trois étapes visant à supprimer «une grande partie des restrictions actuellement en place» d'ici le 20 mars, a déclaré, lors d'une conférence de presse, le chancelier allemand, appelant toutefois à continuer à porter le masque car «la pandémie n'est pas terminée».

15h30 L'Autriche lève la plupart de ses mesures

Le chancelier autrichien a annoncé mercredi la levée prochaine de la plupart des mesures contre le Covid-19, emboîtant le pas à d’autres pays européens sur fond d’amélioration de la situation sanitaire. «À partir du 5 mars, une grande partie des restrictions, dont les gens se plaignent tant, disparaîtront», a déclaré Karl Nehammer lors d’une conférence de presse, à Vienne. Plus besoin de montrer le passe vaccinal à l’entrée des hôtels, restaurants, concerts et événements sportifs. Le couvre-feu est aussi supprimé.

Fini également les tests antigéniques et PCR, régulièrement exigés en sus dans le pays alpin. Réalisés gratuitement, «ils vont être évalués», a souligné le responsable conservateur, rappelant leur coût élevé. Il sera en outre possible de tomber le masque FFP2, actuellement obligatoire en Autriche, partout sauf dans les transports, supermarchés, pharmacies et hôpitaux.

15h10 Retour à la quasi-normalité en Suisse

Deux ans après le premier cas de Covid en Suisse, le pays s'apprête à retrouver une certaine normalité, avec la levée de presque toutes les mesures, emboîtant le pas des Pays-Bas, de la Norvège et du Danemark. Seuls sont maintenus jusqu'à fin mars le masque dans les transports publics et les établissements de santé et l'isolement des malades pendant 5 jours, a annoncé le Conseil fédéral (gouvernement), à l'issue d'une réunion mercredi.

«La lumière à l'horizon est donc bel et bien là», a déclaré le président suisse, Ignazio Cassis, qui est également médecin de profession.

12h15 Xi exhorte Hong Kong à agir pour mettre fin à l’épidémie

Le président chinois, Xi Jinping, a appelé les autorités de Hong Kong à prendre «toutes les mesures nécessaires» pour contrôler une vague sans précédent de contaminations au variant Omicron, rapportent mercredi des journaux hongkongais pro-Pékin.

Cette déclaration intervient un jour après que la cheffe de l’exécutif Carrie Lam a exclu un confinement total de la ville, à l’image de ce qui se fait en Chine. Et ce, bien que Hong Kong enregistre plus d’un millier de cas par jour avec des hôpitaux submergés. Elle a décompté mercredi 4 280 cas de contamination, un nouveau record.

Quelques heures après la publication de ces déclarations, Carrie Lam a exprimé à Xi Jinping sa «gratitude» pour l’inquiétude dont il a fait part. «Le gouvernement va, conformément à l’importante instruction du président Xi Jinping, assumer la responsabilité principale d’adopter toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder la vie et la santé des habitants de Hong Kong», a-t-elle assuré, mercredi, dans un communiqué.

9h55 La fin du masque à la mi-mars en France?

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a envisagé mercredi la fin du port du masque en intérieur pour les adultes et les enfants «à la mi-mars», ainsi qu'un allègement du passe vaccinal à cette date, si la circulation du virus est «très faible».

«À la mi-mars, si les hôpitaux sont en état normal de fonctionnement et si la circulation du virus est très faible, nous pourrons enlever les masques pour les adultes et pour les enfants, pour tout ou partie des lieux fermés, y compris sans passe», a déclaré Olivier Véran, interrogé sur Franceinfo.

«Nous pourrons commencer à alléger fortement le dispositif du passe vaccinal, peut-être pas tout en bloc, peut-être qu'on gardera des mesures pour la fin mars, début avril», a-t-il poursuivi. Le ministre a envisagé la perspective de «conserver (le masque) dans les endroits qui sont très à risque, comme par exemple les discothèques, et là ce serait jusque fin mars, début avril».

8h30 Nombre record de cas en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a enregistré, mercredi, un nombre record de contaminations au moment où les manifestants antivaccins se félicitaient de la tentative avortée de la police pour faire dégager les véhicules bloquant les rues autour du Parlement. Les autorités ont enregistré 1 160 nouveaux cas de Covid-19, le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Le variant hautement contagieux Omicron continue de se répandre à travers l'archipel, largement épargné par le virus jusqu'au mois d'août. Dans ce pays qui a enregistré un total de seulement 53 morts pour 5 millions d'habitants, des manifestants ont décidé de protester contre les mesures sanitaires et la politique vaccinale du gouvernement.

8h France: réouverture des discothèques

À partir de ce mercredi, danser en discothèque, boire un verre au bar ou assister à un concert, debout, sera à nouveau permis en France. Alors que la Belgique attendra vendredi et l'Allemagne jusqu'au 4 mars pour rouvrir clubs et discothèques. La France, qui espère approcher de la fin de la cinquième vague, après la déferlante liée au variant Omicron, permettra à ces établissements fermés depuis le 10 décembre d'accueillir à nouveau du public.

7h Les bébés de mères vaccinées bien protégés

Les bébés nés de mères vaccinées durant leur grossesse ont environ 60% de risques en moins d'être hospitalisés du Covid-19, selon une nouvelle étude américaine publiée mardi. Les chercheurs pensent que cette protection vient notamment d'un transfert d'anticorps contre le virus entre une mère enceinte et son bébé, via le placenta.

Mardi 15 février

19h30 Les Pays-Bas annoncent la levée de la plupart des restrictions sanitaires

Le gouvernement néerlandais a annoncé la levée le 25 février de la plupart des restrictions sanitaires aux Pays-Bas, le pays enregistrant une baisse des hospitalisations et des contaminations.

«Le pays ouvre à nouveau», a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre de la Santé Ernst Kuipers. «Vendredi prochain, nous reviendrons aux heures de fermeture normales», a-t-il ajouté.

17h Des participants aux convois anti-passe reçus au Parlement européen

Une délégation de participants aux convois anti-passe vaccinal a été reçue, mardi après-midi, par des eurodéputés au Parlement européen à Strasbourg, avec l’intention de leur remettre une «lettre ouverte» et des «doléances de citoyens» sur les restrictions sanitaires.

Une cinquantaine de participants à ces convois ont été accueillis par deux députés européens du Rassemblement national, parti français d’extrême droite. Puis une délégation de trois femmes a pénétré dans l’enceinte du Parlement, afin d’y rencontrer, dans l’après-midi, «des parlementaires européens de toutes nationalités et de tous bords politiques».

16h Nombre record d’infections quotidiennes en Indonésie

L’Indonésie a enregistré, mardi, un nombre record de nouveaux cas de contamination par jour au coronavirus, provoqué par la propagation rapide du variant Omicron. Le nombre d’infections quotidiennes a dépassé 57 000 cas, dépassant le précédent pic de 56 757 cas enregistré en juillet de l’année dernière.

Le taux de mortalité reste toutefois inférieur à celui enregistré lors de la vague Delta, où l’archipel signalait environ 2 000 décès par jour. Mardi, l’Indonésie a signalé 134 nouveaux décès, dus au Covid-19, tandis que le taux d’occupation des lits d’hôpitaux est d’environ 33%, contre plus de 77% pendant la vague Delta.

15h La Slovaquie ouvre les inscriptions pour Novavax

Le Ministère slovaque de la santé a ouvert mardi les inscriptions pour le nouveau vaccin Covid de Novavax, dont les experts espèrent qu’il convaincra les sceptiques, le vaccin étant fabriqué selon une technologie plus conventionnelle.

La Slovaquie, pays de 5,4 millions d’habitants affiche l’un des taux de vaccination les plus faibles de l’UE, avec seulement 51% de la population vaccinée avec deux doses, selon le Ministère de la santé.

«L’enregistrement commencera le 15 février, et le processus de vaccination lui-même à la fin du mois», a déclaré à l’AFP la porte-parole du ministère, Zuzana Eliasova. Fin décembre, la Commission européenne a autorisé le vaccin de la société américaine comme cinquième vaccin officiel dans l’UE.

14h47 Moins de 4 millions de Français pourraient perdre leur passe

Moins de 4 millions de personnes sont désormais susceptibles de perdre leur passe vaccinal en France, selon une estimation communiquée par le ministère de la Santé mardi, jour d’entrée en vigueur des nouvelles règles pour conserver un passe valide.

Le délai maximal réduit de sept à quatre mois pour faire la dose de rappel de vaccin anti-Covid après la dernière injection est inscrit dans un décret. Autre changement, pour certains Français ayant été contaminés: «Une infection à la Covid-19 équivaut à l’administration de l’une des deux premières doses ou de la dose complémentaire», selon ce décret du 14 février lié à la gestion de la sortie de crise sanitaire, signé par le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran.

14h33 Deux accusés du procès du 13-Novembre infectés

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et dans ses environs ne reprendra pas avant le 22 février à cause de deux nouveaux cas de Covid parmi les accusés, a annoncé mardi la Cour. Le Belgo-Marocain Mohamed Amri et l’Algérien Adel Haddadi ont été contrôlés positifs. «Si tout se passe normalement» et que l’état de santé des deux accusés concernés permet leur comparution, l’audience pourrait reprendre «mardi prochain», a indiqué le président de la Cour d'assises spéciale de Paris.

14h08 La Paouasie-Nouvelle-Guinée rouvre ses frontières

La Papouasie-Nouvelle-Guinée rouvrira ses frontières aux voyageurs vaccinés, à partir de mercredi, ont déclaré mardi les autorités, mettant fin à deux années de stricte fermeture qui ont isolé la nation mélanésienne de ses voisins. Les visiteurs n’auront désormais plus besoin d’une autorisation ni d’effectuer une quarantaine pour entrer dans le pays.

10h04 L'OMS appelle à un effort de vaccination accru en Europe de l'Est

Le bureau européen de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mardi, à un effort de vaccination accru en Europe de l'Est, avertissant que le «raz-de-marée» lié au variant Omicron du coronavirus avançait vers l'est. Ces deux dernières semaines, les cas de Covid-19 ont plus que doublé dans six pays (Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Géorgie, Russie et Ukraine) situés dans l'Est de ce qui constitue la région européenne pour l'organisation, a noté Hans Kluge, directeur régional de l'OMS.

«Comme prévu, la vague Omicron avance vers l'est, dix pays membres dans l'Est ont à présent détecté ce variant», a déclaré M. Kluge, dans un communiqué. La région Europe de l

(L'essentiel)

Ton opinion