Covid-19 au Luxembourg – Un reconfinement n'est désormais plus exclu
Publié

Covid-19 au LuxembourgUn reconfinement n'est désormais plus exclu

LUXEMBOURG – Le renforcement des restrictions sanitaires n’est plus une question taboue au gouvernement, car le virus reste très présent au Luxembourg.

L'activité sociale et économique pourrait être prochainement limitée par de nouvelles mesures.

L'activité sociale et économique pourrait être prochainement limitée par de nouvelles mesures.

L'essentiel

Les dernières sorties du gouvernement sur la situation sanitaire semblent aller dans la direction d’un deuxième confinement. Après avoir martelé pendant des semaines qu’il voulait éviter cette situation à tout prix, l’exécutif semble s’y résoudre. Paulette Lenert, ministre de la Santé, a évoqué la semaine dernière sur «RTL» une possibilité «chaque jour plus probable». Un conseil de gouvernement devrait se tenir en début de semaine, certainement dès lundi.

«Tout dépendra de l’analyse qui sera faite des chiffres de la semaine écoulée», a indiqué dimanche l’entourage de Xavier Bettel. La mise en place de nouvelles restrictions avant Noël ou Nouvel An n’est plus écartée. La tendance à la baisse du nombre de contaminations est bien notée, «mais d’autres indicateurs jouent aussi, comme l’activité dans les hôpitaux. Or, il n’y a pas eu réellement d’amélioration de ce côté», indique-t-on. Les hôpitaux ont déjà «fortement réduit» leur activité hors Covid, a indiqué Paulette Lenert, avec l’annulation d’opérations non urgentes.

«Situation particulière»

Les fêtes de fin d’année font craindre un nouveau rebond de l’épidémie. La situation est d’autant plus inquiétante que plusieurs pays européens (Autriche, Royaume-Uni, Italie,…) ont annoncé de nouvelles restrictions voire des reconfinements. Des scientifiques de différents pays, dont le Luxembourg, ont d’ailleurs appelé dans la revue The Lancet les dirigeants européens à prendre des mesures plus fortes pour enrayer l’épidémie. «Il faut prendre en compte notre situation toujours particulière, pas comparable avec l’étranger», indique notre source proche du gouvernement.

L’opposition réclame toujours de nouvelles mesures. Notamment le CSV, qui après avoir proposé le port du masque obligatoire dans les zones piétonnes, demande l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique. Avec la fermeture des bars et restaurants, des attroupements ont en effet été constatés par endroits. Des précisions sur la rentrée dans les écoles sont aussi demandées par certains élus. De son côté, l’AMMD (l'association des médecins et médecins-dentistes), alarmée par la situation et «le personnel à bout de force», a demandé samedi au gouvernement de durcir les mesures.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion