Le petit phoque PARO – Un robot pour les patients atteints d'Alzheimer
Publié

Le petit phoque PAROUn robot pour les patients atteints d'Alzheimer

ESCH-SUR-ALZETTE - Un petit animal robotisé ressemblant à un... phoque va permettre de mieux soigner des patients atteints par des troubles du comportement.

Ce petit phoque va faire le bonheur de patients atteints de troubles du comportement.

Ce petit phoque va faire le bonheur de patients atteints de troubles du comportement.

HRS

Les non-initiés le verront probablement comme un petit gadget supplémentaire, alors que les spécialistes l'affirment ce lundi: un robot thérapeutique émotionnel, ressemblant à un phoque et répondant au nom de «PARO», sera, dès à présent, d'un précieux soutien au sein de la clinique gériatrique Sainte-Marie, à Esch-sur-Alzette.

En étroite collaboration avec le Lions Club Luxembourg International, les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) viennent en effet d'acquérir «un nouveau résident pas comme les autres». Et ce petit phoque blanc viendra garnir les rangs des 6 000 robots qui contribuent depuis plusieurs années, et ce, «dans une trentaine de pays», à «la prise en charge des patients Alzheimer».

17 lits disponibles au sein du service

«Bouger la tête, cligner des yeux, remuer la queue ou encore actionner ses deux nageoires». Rien ne semble impossible pour cette petit boule de fourrure synthétique actionnée grâce à sept moteurs. Pour aider les patients dans le besoin, PARO est même capable d'interagir grâce «à plusieurs capteurs et microphones qui renvoient des informations», nous précise-t-on dans un communiqué.

Ce petit phoque entrera donc en fonction au sein de l’Unité cognitivo–comportementale des Hôpitaux Robert Schuman. Un total de 17 lits sont disponibles pour accueillir «des patients âgés déments en crise comportementale». PARO permettra ainsi à ces patients de se rassurer, tout en calmant leurs angoisses. Des études précédentes ont démontré que son apport permettait «de diminuer l'anxiété, l’irritation, l’agressivité, la dépression, l’apathie et la déambulation».

(fl/L'essentiel)

Ton opinion