Allemagne/Russie – Un scientifique mis en accusation pour espionnage
Publié

Allemagne/RussieUn scientifique mis en accusation pour espionnage

Un scientifique russe travaillant dans une université est soupçonné d'avoir espionné le programme spatial européen Ariane, pour le compte de Moscou.

L'homme avait été arrêté en juin dernier.

L'homme avait été arrêté en juin dernier.

AFP

Un scientifique russe travaillant dans une université bavaroise a été mis en accusation en Allemagne, soupçonné d'avoir espionné le programme spatial européen Ariane pour le compte de Moscou, a annoncé le parquet allemand, jeudi. L'homme, seulement présenté par la justice allemande comme étant Ilnur N., avait été arrêté en juin dernier.

La justice lui reproche d'avoir collecté des informations pour la Russie, «dans les différentes étapes de développement du lanceur européen Ariane». Ilnur N. a été recruté par les services de renseignement russes «au plus tard à l'automne 2019», selon le parquet fédéral allemand, chargé des affaires d'espionnage.

À partir de novembre de cette année-là, il a rencontré à plusieurs reprises un haut responsable du Renseignement extérieur russe à qui il a transmis, «lors de nombreuses réunions, des informations sur des projets de recherche dans le domaine de la technologie aérospatiale, notamment sur les différentes étapes de développement du lanceur européen Ariane».

Contexte très tendu

En contrepartie, il a reçu de l'argent liquide pour un montant total de 2 500 euros, selon la même source. Le parquet n'a fourni aucune autre précision sur cet homme ou l'université allemande dans laquelle il travaillait. En juin, la justice allemande avait indiqué qu'il était assistant scientifique «pour une chaire scientifico-technique». Cette affaire intervient dans un contexte très tendu entre la Russie et les Européens, sur le dossier ukrainien, alors que les Occidentaux soupçonnent Moscou de vouloir envahir l'Ukraine.

Des accusations de cyber-espionnage contre Moscou ont également envenimé les relations entre Russes et Allemands, qui entretiennent par ailleurs des liens économiques serrés. Mais c'est surtout la tentative d'empoisonnement de l'opposant Alexeï Navalny, en août 2020, dont Moscou est rendu responsable par les Occidentaux, qui a le plus contribué à envenimer les relations germano-russes.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion