Au Gabon – Un singe et son amie se retrouvent à l'âge adulte

Publié

Au GabonUn singe et son amie se retrouvent à l'âge adulte

Une Britannique a revu dans la jungle le gorille avec qui elle jouait quand elle était petite. Il l’a reconnue.

Tansy Aspinall est la fille d’un biologiste britannique engagé dans la préservation des espèces sauvages. Elle a passé toute son enfance entourée des gorilles que son père élevait avant de les réintroduire dans la jungle, en Afrique. Une photo célèbre la montre à 18 mois dans les bras d’un des protégés de son père, dans leur parc animalier du Kent, en Grande-Bretagne.

Une scène de tendresse et de confiance émouvante, que la jeune femme vient de revivre lors d’une expédition au Gabon. Tansy et son père, Damian, se sont rendus cet été dans la jungle, dans l’espoir d’y retrouver les gorilles qu’ils avaient remis en liberté en 2002. Il ne leur a fallu que quelques heures pour que deux d’entre eux fassent leur apparition. Prudent, Damien a approché les grands singes en premier. Nul ne pouvait anticiper la réaction des gorilles, qui n’avaient plus croisé d’humain depuis douze ans.

Constatant que les animaux le toléraient, il a appelé sa fille. Djalta, un mâle pesant près de 140 kilos, n’a mis que quelques secondes à reconnaître Tansy. Après l’avoir reniflée, il l’a prise dans ses bras et lui a manifesté une telle tendresse qu’il n’a laissé aucune place au doute: l’animal n’avait pas oublié la fillette qu’il avait côtoyé pendant ses années d’enfance. «J’avais de l’appréhension, mais il a montré un visage si doux que je me suis sentie immédiatement rassurée» a raconté Tansy Aspinall au «Daily Mail».

(L'essentiel/Sophie Pieren)

Ton opinion