Social – Un statut spécial pour les personnes reclassées
Publié

SocialUn statut spécial pour les personnes reclassées

LUXEMBOURG - Les députés se penchent sur le reclassement. Le Conseil d'État doit maintenant donner son avis sur la réforme.

Les 2 804 personnes en reclassement sont plus présentes dans les métiers manuels et l’artisanat.

Les 2 804 personnes en reclassement sont plus présentes dans les métiers manuels et l’artisanat.

L'essentiel

Jusqu’à présent, il n’existe aucun statut particulier pour les personnes placées en reclassement interne ou externe après un accident par exemple ou une maladie handicapante. Une fois en reclassement externe, la personne devient un demandeur d’emploi quasiment comme un autre. «Nous voulons réformer le reclassement pour clarifier la situation et garder ces personnes en reclassement dans le «pool» des personnes aptes à travailler», expliquait lundi le président de la commission travail, emploi et sécurité sociale, Georges Engel (LSAP).

Ainsi, deux grands changements devraient intervenir dans le nouveau texte de loi. Un statut particulier sera attribué aux personnes en reclassement. «Avec ce statut, la personne pourra bénéficier des avantages liés au reclassement aussi longtemps qu’elle y a droit tout en cherchant activement un nouvel emploi. Avant, elle n’avait pas le droit de prendre des initiatives».

Le second changement, plus technique lui, concerne le régime sous lequel ces personnes reclassées seront indemnisées. «Jusqu’à présent, elles sont payées par le régime de la Sécurité sociale. À l’avenir, elles seront prises en charge à part égale par la Sécurité sociale et par le Fonds de l’emploi», détaille Georges Engel. Pour l’opposition CSV, Ali Kaes estime que le texte va dans la bonne direction.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion