Football – Un Suisse serait prêt à racheter Chelsea
Publié

FootballUn Suisse serait prêt à racheter Chelsea

Dans une interview donnée au quotidien suisse Blick, le milliardaire Bernois Hansjörg Wyss ouvre la porte à une reprise du club londonien à Roman Abramovitch.

par
Pascal Piatkowski
Le club londonien pourrait passer sous pavillon helvétique.

Le club londonien pourrait passer sous pavillon helvétique.

imago images/PA Images

Le dernier vainqueur de la Ligue des champions s’apprête-t-il à passer sous pavillon suisse? Chelsea vit en tout cas dans le flou depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Autour de Roman Abramovitch, l’étau se resserre et le propriétaire russe s’est mis en retrait de la gestion du club samedi dernier. La possibilité d’une vente est donc bien réelle. Et un Bernois, Hansjörg Wyss, pourrait être très intéressé.

Dans une interview donnée au quotidien suisse Blick ce mercredi, ce milliardaire vivant aux États-Unis a fait part de son intérêt pour le club londonien. «Comme tous les autres oligarques, Abramovitch est pris de panique, a relevé Wyss. Il tente actuellement de vendre toutes ses villas en Angleterre. Il veut également se débarrasser rapidement de Chelsea. Avec trois autres personnes, j’ai reçu mardi une offre pour acheter Chelsea à Abramovitch».

Une fortune estimée à 5,1 milliards de dollars

Relancé sur une intention de rachat, celui dont la fortune est estimée à 5,1 milliards de dollars temporise: «Là, je dois attendre quatre ou cinq jours. Abramovitch demande beaucoup trop en ce moment. Vous savez, Chelsea lui doit deux milliards de livres. Mais Chelsea n’a pas d’argent. Cela signifie que ceux qui achètent Chelsea doivent dédommager Abramovitch».

«Je ne ferai certainement pas une telle chose tout seul. Si je rachète Chelsea, ce sera avec un consortium composé de six à sept investisseurs»

Hansjörg Wyss, dans <em>Blick</em>

Non sans s’y opposer formellement: «À ce jour, nous ne connaissons pas le prix exact, ajoute-t-il. Je peux très bien m’imaginer rejoindre Chelsea avec des partenaires. Mais je dois d’abord examiner attentivement les conditions. Mais je peux déjà vous le dire: je ne ferai certainement pas une telle chose tout seul. Si je rachète Chelsea, ce sera avec un consortium composé de six à sept investisseurs.»

Hansjörg Wyss est âgé de 86 ans. Il a fait fortune en créant la branche américaine de la société Synthes, active dans les techniques médicales comme la production de prothèses osseuses, d’implants et d’instruments chirurgicaux. Ces dernières années, il a été un important donateur pour la cause environnementale et pour le parti démocrate américain.

Ton opinion

4 commentaires