Opération antiterroriste en Belgique – «Un suspect neutralisé par un tireur d'élite»

Publié

Opération antiterroriste en Belgique«Un suspect neutralisé par un tireur d'élite»

Le parquet fédéral belge s'est exprimé, ce mercredi matin à Bruxelles au lendemain d'une spectaculaire opération de police belgo-française liée aux attentats de Paris de novembre. Un suspect armé d'une Kalachnikov a été tué lors de l'intervention.

11h52

La conférence de presse est terminée. Pour ne pas nuire à l'enquête, toujours en cours, le parquet fédéral n'a souhaité répondre à aucune question des journalistes, pourtant présents en masse pour écouter la lecture d'un communiqué de presse.

11h40

Quatre enquêteurs belges et deux enquêteurs français sont intervenus, mardi après-midi, à Forest, lors d'une opération anti-terroriste. Au moment où ils sont arrivés devant la porte de l'appartement perquisitionné, un échange de tirs nourris par au moins deux individus a immédiatement débuté.

Mohammed Belkaïd, né le 9 juillet 1980 et de nationalité algérienne, a été tué par un tireur d'élite lors de l'intervention. Il était en séjour irrégulier en Belgique. Un drapeau du groupe État islamique et un livre consacré au salafisme ont été découverts à côté de son corps. Aucun explosif ne se trouvait dans l'appartement, mais bel et bien de nombreuses armes et 11 chargeurs de Kalachnikov. Deux autres personnes ont réussi à prendre la fuite.

Depuis mardi soir, de nombreuses perquisitions ont eu lieu dans plusieurs communes de la région de Bruxelles. Aucun détail n'a été donné sur l'identité des personnes recherchées pour ne pas nuire à l'enquête.

11h32
La conférence de presse débute enfin, en français, en néerlandais et en anglais, avec plus d'une heure de retard. Pour préserver les intérêts de l'enquête, aucune question ne pourra être posée au terme de la conférence. Un communiqué sera simplement lu à propos des faits confirmés.

11h30
Une présence massive de journalistes a retardé le début de la conférence de presse du parquet fédéral belge. Les micros s'empilent sur la table où les intervenants vont s'exprimer.

11h21
La conférence de presse est annoncée à 11h30, selon L'Echo. Le procureur fédéral attend dans un couloir que toute la salle se remplisse.

11h16
Selon la RTBF, le Parquet a confirmé que deux personnes ont été privées de liberté suite à une nouvelle perquisition, ce mercredi à 6h du matin à Forest.

11h07
Les journalistes et les cadreurs patientent en prenant des photos ou des vidéos qu'ils publient sur les réseaux sociaux.

11h03
Un magistrat presse, Éric Van Der Sypt, et le substitut du procureur fédéral, Thierry Werts, vont prendre la parole pendant la conférence de presse, ce mercredi matin.

10h55
De nombreuses équipes de télévision sont présentes pour la conférence de presse qui devrait débuter avec une demi-heure de retard.

10h45
Tous les journalistes sont fouillés par la police avant d'assister à la conférence de presse du parquet fédéral.

10h30
La conférence de presse du parquet fédéral belge est très attendue par de nombreux médias.

L'identification de l'individu tué «est en cours», a indiqué le parquet fédéral belge. Celui-ci précise toutefois qu'il ne s'agit pas de Salah Abdeslam, suspect principal des attentats de Paris qui est toujours en fuite. Selon sudpresse, un avis de recherche concernant un individu en lien avec les fusillades de Forest va être diffusé dans les prochaines minutes. Il concernerait un homme considéré comme armé et dangereux de type nord-africain. Agé de 25 à 28 ans, il mesure 1m85 et est de corpulence mince, le teint mat et il portait une casquette blanche.

Par ailleurs, un autre journal belge, la Dernière Heure révèle que deux fuyards recherchés sont des figures du grand banditisme et du terrorisme en Belgique. Ces deux hommes âgés de 27 et 30 ans auraient pris la fuite de l'appartement où la police est venue perquisitionner.

Selon des médias belges, les deux hommes qui se sont enfuis la veille pendant la fusillade ont été arrêtés. VTM Nieuws affirme que l'un des deux suspects a été appréhendé mardi soir, tandis que l'autre l'a été mercredi matin. Le parquet fédéral n'a ni confirmé, ni infirmé cette information. La conférence de presse du parquet fédéral belge est prévue à 10h30.

Le récit de l'assaut

Le point sur l'enquête belge

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion