Automobile – Un Swace à la sauce Corolla avec des atouts
Publié

AutomobileUn Swace à la sauce Corolla avec des atouts

Élaborée à partir de sa «cousine», la Toyota Corolla Touring Spory, ce Suzuki Swace a des atouts.

Pour un tarif débutant à 29 000 euros, le break offre un vaste volume de coffre (de 596 à 1 606 l).

Pour un tarif débutant à 29 000 euros, le break offre un vaste volume de coffre (de 596 à 1 606 l).

Suzuki s’aventure sur le terrain du break - hybride qui plus est - mais pas sans filet de sécurité. L’association avec son homologue nippon Toyota permet de livrer un modèle qui ressemble furieusement à la Corolla Touring Sports, dont il reprend les lignes extérieures et les codes esthétiques à bord. L’ambiance y est plutôt austère, mais l’ensemble est bien fini et ergonomique.

La position de conduite, basse, invite à enchaîner les kilomètres et les passagers à l’arrière auront tout le loisir de déployer leurs jambes. Ce Swace embarque une seule motorisation, en s’appuyant là aussi sur le savoir-faire de Toyota en matière d’hybridation: le 4 cylindres 1.8 atmosphérique essence, appuyé par un moteur électrique de 53 kW, le tout développant 122 ch. Tout est fait pour abaisser la consommation. Un mode EV forçant à privilégier le tout électrique quand la batterie est suffisamment chargée, un Eco «bridant» la réponse moteur, et B pour accentuer la régénération au freinage. En ayant le pied léger, on peut rouler jusqu’à une cinquantaine de km/h en tout électrique sur de petites distances.

Très bon rendement

Globalement, ce Swace montre une vraie frugalité, même bien chargé en passagers et bagages, avec des rendements équivalents à ceux d’un diesel, pouvant descendre en deçà des 5 litres aux 100 km dans des conditions favorables. Très bon pour un véhicule de ce gabarit, d’autant que le break compact se montre suffisamment agile et fort bien suspendu. Accompagné d’une direction très souple, le tout rend les déplacements en ville et sur routes secondaires reposants.

Il faudra dans tous les cas ne pas trop brusquer la mécanique, le Swace partant alors dans des travers inverses. Quelques désagréments viennent de la transmission, le système eCVT plaçant le régime moteur à un niveau élevé, sans possibilité de changer de rapports. Même si les systèmes d’insonorisation s’améliorent, le ronflement entêtant du moteur, ajouté à quelques bruits de roulements, peut s’avérer pénible. En sollicitant plus de dynamisme, et sur autoroute, mieux vaut dans ces conditions se priver du mode Eco et privilégier les fonctions Normal, voir Sport quand la voiture est bien chargée, pour minimiser les risques d’inconfort. Avec, bien entendu, la perte des bénéfices en matière de consommation.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

ON A AIMÉ

+ Habiltabilité

+ Consommation

+ Praticité du coffre

+ Aides à la conduite

- ON A MOINS AIMÉ

- Présentation intérrieure austère

- Peu de rangements à l’arrière

- Performances modestes

Ton opinion