Internet au Luxembourg – Un tiers des abonnements sont en très haut débit
Publié

Internet au LuxembourgUn tiers des abonnements sont en très haut débit

LUXEMBOURG - En 2014, les revenus de la plupart des services de télécommunications ont chuté. À l'inverse, ceux de l'Internet très haut débit et de l'Internet mobile sont montés en flèche.

En 2014, les revenus de l'Internet très haut débit ont progressé de 43,56% et ceux de l'Internet mobile de 57,82%.

En 2014, les revenus de l'Internet très haut débit ont progressé de 43,56% et ceux de l'Internet mobile de 57,82%.

AFP

Le marché des communications électroniques au Luxembourg a connu une baisse de 5,2% l'année dernière, avec un revenu de 534,7 millions d'euros, selon un rapport de l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR). La plupart des services de télécommunications ont affiché une baisse. La téléphonie fixe (-6,26%), l'Internet haut débit (-6,15%) et les services mobiles (-50,80% pour le marché de gros et -1,18% pour le marché de détail) ont notamment vu leurs revenus diminuer.

À l'inverse, deux activités ont été vecteurs de croissance l'année dernière: l'Internet très haut débit et l'Internet mobile. Ces deux secteurs ont respectivement connu une hausse de 43,56% et 57,82%, même s'ils ne représentent que 6% des revenus totaux des télécommunications au Luxembourg.

Boom de l'Internet mobile

Dans le détail, le haut débit a totalisé l'année dernière 119 900 raccordements (- 8,2%), alors que le très haut débit a enregistré 66 900 raccordements, soit un tiers des abonnements à Internet. Selon l'ILR, la tendance à la hausse devrait se poursuivre dans les années à venir. D'autant plus que le Grand-Duché est couvert à 100% par le très haut débit, avec des taux de couverture différents selon les technologies utilisées.

Par ailleurs, la démocratisation des smartphones a permis à l'Internet mobile de connaître une belle progression. Si l'utilisation du SMS continue sa baisse entamée en 2012 (-8,7%), l'utilisation des réseaux mobiles a connu un boom de 57,8%, pour atteindre une utilisation moyenne mensuelle de 675 Mbyte par abonnement. Le rapport de l'ILR précise que le réseau mobile est accessible par 90% des ménages.

Ces évolutions sont accompagnées par une augmentation des investissements de la part des différents opérateurs télécoms du Luxembourg. Ceux-ci ont progressé de 41,7% par rapport à 2013, pour s'élever à 215 millions d’euros. Les opérateurs investissent en moyenne 30% de leurs revenus dans leurs infrastructures. L'année dernière, ce sont les réseaux fixes en fibre optique de POST Luxembourg qui ont bénéficié des plus gros investissements.

(Juliette Devaux/L'essentiel)

Ton opinion