Au Luxembourg – Un tournant important pour le projet de Google

Publié

Au LuxembourgUn tournant important pour le projet de Google

BISSEN - Le conseil communal de Bissen vote, ce jeudi, sur le projet d’installation de deux centres de stockage de données. Le sujet reste brûlant.

Le bourgmestre David Viaggi défend le projet.

Le bourgmestre David Viaggi défend le projet.

Anne Lommel

Google va-t-il s’installer à Bissen? Une partie de la réponse sera apportée ce jeudi, à l’occasion d’un vote prévu au conseil communal, à partir de 17h. Les 11 élus vont se prononcer sur la délivrance du permis de bâtir deux centres de stockage de données pour l’entreprise américaine, dont le projet promet de créer entre 100 et 350 emplois. Seront étudiés des aspects techniques comme la hauteur des bâtiments et la circulation. Un premier feu vert avait été délivré par la commune en janvier 2019, avant un vote sur le reclassement des terrains en juin de la même année.

Depuis, «nous avons bien travaillé sur le dossier depuis plusieurs mois. Nous avons entendu les associations locales et pris leurs demandes au sérieux, car toutes les questions doivent être étudiées», indique le bourgmestre David Viaggi (LSAP), qui cite des études sur l’environnement et le bruit. La consommation d’énergie est notamment l’un des points de friction, même si les promoteurs du projet indiquent que «les serveurs de nouvelle génération sont sept fois moins énergivores que ceux conçus il y a cinq ans». Les deux data centers pourraient consommer jusqu’à 12% de l’électricité du Luxembourg, selon des associations environnementales. L’opérateur Creos a d’ailleurs prévu d’augmenter ses capacités.

Vote à l'issue incertaine

«Si l'on compare la situation d'il y a un an avec celle d'aujourd'hui, on s'aperçoit que beaucoup de choses ont évolué de manière favorable. Donc je ne comprendrais pas pourquoi cette fois, le projet serait refusé», reprend le bourgmestre. Si tel est le cas, «le maître d'ouvrage devra proposer un nouveau PAP». Cela n’empêcherait pas formellement l’installation de Google, mais la mise en place du nouveau plan prendrait du temps et l’entreprise pourrait perdre patience, sachant que d’autres pays sont sur les rangs pour accueillir l’équipement. Le vote de Bissen intervient un mois après l’abandon du projet de Fage, l’entreprise grecque qui voulait installer une usine de yaourts entre Bettembourg et Dudelange.

Les élus de la majorité Är Leit, dont le bourgmestre, devraient voter pour, à en croire celui-ci. En revanche, l’échevine indépendante Cindy Barros n’a pas voulu se prononcer, tandis que les quatre élus du CSV n’ont pas arrêté leur position. «Nous avons reçu les documents jeudi dernier, il nous faut encore les étudier et nous réunir», indique le conseiller communal Carlo Mulbach. Aucune communication ne sera faite avant le vote. Le reclassement des terrains avait été validé par quatre voix contre deux, avec cinq abstentions.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion