Elephant Parade – Un troupeau d'éléphants va débarquer!
Publié

Elephant ParadeUn troupeau d'éléphants va débarquer!

LUXEMBOURG-VILLE - Jusqu'en octobre, 95 statues d'éléphants sont réparties à Trèves et à Luxembourg pour l'Elephant Parade.

Avant d'être répartis dans les deux villes, les éléphants ont été rassemblés en Allemagne.

Avant d'être répartis dans les deux villes, les éléphants ont été rassemblés en Allemagne.

dr

Si vous croisez un éléphant rose, place des Martyrs, ou un pachyderme multicolore dans la montée du Grund, ou encore un animal blanc à la trompe et au corps couverts de trèfles à quatre feuilles, ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas fou. Il s'agit de l'Elephant Parade qui prend ses quartiers un peu partout, à Luxembourg-Ville, jusqu'au vendredi 18 octobre. Au total, 55 éléphants vont passer l'été dans la capitale grand-ducale, quarante autres statues d'animaux seront, dans le même temps, présentes à Trèves.

Chacune de ces statues est d'ailleurs une œuvre unique, créée spécialement pour l'occasion. Les deux expositions valent donc le déplacement! Les statues de pachydermes ont été réalisées par des artistes locaux et internationaux, professionnels ou amateurs, et constituent autant de moyens d'attirer l'attention sur la préservation des éléphants d'Asie, une espèce en voie d'extinction. La parade, qui constitue, selon ses organisateurs, la plus grande exposition en plein air du monde, permettra ainsi de récolter des fonds pour sauvegarder l'animal.

Installation pour trois mois

Les œuvres, en effet, sont vendues aux enchères à l'issue des quelques mois qu'elles passeront au Luxembourg et on pourra trouver des miniatures dans une boutique de la rue des Capucins. L'idée d'exposer des statues d'éléphants dans des villes est née en 2006, quand un certain Marc Spits rencontre Mosha, un pachyderme amputé d'une jambe après avoir marché sur une mine antipersonnel. Depuis, la parade a été déclinée successivement dans plusieurs villes, la première à Rotterdam, en 2007, puis elle est passée par Amsterdam, Singapour, Londres ou encore Milan, et s'apprête à débarquer aux États-Unis, dans quelques mois. L'événement a déjà permis de récolter des millions d'euros.

À Luxembourg et à Trèves, donc, les éléphants sont installés pour trois mois, et vous pourrez en rencontrer dans plusieurs quartiers de la capitale. Devant la gare, place d'Armes, au Knuedler, place des Bains, au Grund, à Clausen, au Kirchberg… Aucun endroit ne sera oublié. Les habitants de la ville et les touristes ne pourront pas manquer les pachydermes multicolores, avec le Petit Prince sur le dos, composé de timbres à l'effigie du Grand-Duc, ou encore avec une carte du Luxembourg dessinée sur le corps…

Jérôme Wiss

«J'ai détourné l'actu»

«J'ai tout de suite accepté de participer. J'aime cette approche de l'événement, d'aider, l'aspect social de la chose. L'humain détruit la nature, alors qu'il devrait essayer de trouver un équilibre. La parade ce n'est pas que des œuvres d'art, ça permet aussi de réfléchir». L'artiste d'origine tchèque établie à Waldbredimus Iva Mrazkova a créé L'Éléphantiel, sponsorisé par L'essentiel.

«L'actualité est relookée par ce journal puis elle a à nouveau été relookée par moi. L'éléphant tire beaucoup sur le bleu, comme le journal, et j'ai ajouté du jaune et de l'orange pour mettre des couleurs. J'ai aussi fait des découpages et des collages, pour donner une autre identité». L'Éléphantiel, qui sera installé sur la place d'Armes, en plein cœur de la capitale, reprend aussi un slogan de votre journal. «J'ai choisi "l'actualité change de look" et je l'ai détourné, reprend l'artiste. Et j'ai aussi ajouté des couleurs pour mettre un peu de lumière sur la grisaille des trottoirs. La promenade entre les éléphants va être sympa».

Ton opinion