En Rhénanie-Palatinat – Un volcan près du Luxembourg se réveille-t-il?
Publié

En Rhénanie-PalatinatUn volcan près du Luxembourg se réveille-t-il?

PELM - L'Eifel, une ancienne région volcanique située à proximité des frontières luxembourgeoise et belge, serait en train de s'élever jusqu'à 1 millimètre par an.

Un large territoire (entouré en vert), centré sur l'Eifel et couvrant aussi le Luxembourg, s’élève à une vitesse bien plus rapide que par le passé, soulignent les chercheurs.

Un large territoire (entouré en vert), centré sur l'Eifel et couvrant aussi le Luxembourg, s’élève à une vitesse bien plus rapide que par le passé, soulignent les chercheurs.

Geophysical Journal International

Des signes d'activité «inhabituels». L'Eifel, une ancienne région volcanique dans le land de Rhénanie-Palatinat (Allemagne), située à proximité des frontières luxembourgeoise et belge, est en train de s'élever jusqu'à 1 millimètre par an, selon une étude parue dans la revue Geophysical Journal International. Cela peut sembler insignifiant, mais à l'échelle des temps géologiques, c'est énorme, souligne Futura Sciences, qui a relayé l'étude. C'est ainsi dix fois plus rapide que la moyenne des 800 000 dernières années. «Aucune autre région du nord-ouest de l'Europe ne présente un tel niveau d'élévation verticale», souligne Corné Kreemer, l'auteur principal de l'étude.

La dernière éruption dans l'Eifel remonte à plus de 11 000 ans. Mais, depuis quelques années, plusieurs indices ont alerté les scientifiques. Des dégagements de gaz et des mini tremblements de terre à basse fréquence sous le lac de Laach, ont ainsi été recensés. Des élévations de terrain anormales ont également été enregistrées dans plusieurs régions environnantes.

Une éruption imminente?

Corné Kreemer et ses collègues ont mesuré les mouvements de terrain horizontaux et verticaux dans une large zone allant de l'Espagne à la Suède, par le biais de milliers de stations GPS. Ils ont relevé qu'un large territoire, centré sur l'Eifel et couvrant aussi le Luxembourg, l'est de la Belgique et le sud des Pays-Bas, s'élevait à une vitesse bien plus rapide que par le passé, et que cette élévation était en plus associée à une extension horizontale significative (jusqu'à 0,33 mm par an).

Ces déformations de surface pourraient être liées à la présence d'un panache, une remontée de roches anormalement chaudes provenant du manteau terrestre, selon les chercheurs. Cela ne signifie pas pour autant qu'une éruption est imminente, nuancent-ils. Mais «si quelque chose devait arriver, ce serait catastrophique étant donné la densité de population autour de l'Eifel», prévient Corné Kreemer dans une interview accordée au site Newsweek.

Dans le land de Rhénanie-Palatinat, la surveillance des tremblements de terre a déjà été renforcée cette année, et les mesures mises en place dans la région de l'Eifel ont été intensifiées, indique Futura Sciences. Mais les autorités se veulent rassurantes: «Je ne vois aucun danger pour les personnes ou les infrastructures, même pas dans les 1 000 prochaines années», estime Thomas Dreher, de l'office du Land de Rhénanie-Palatinat pour la géologie et l'exploitation minière à Mayence.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion