SALON AU LUXEMBOURG – Un voyage autour du monde à Luxexpo The Box

Publié

SALON AU LUXEMBOURGUn voyage autour du monde à Luxexpo The Box

LUXEMBOURG - Le salon Vakanz a pris ses quartiers au Kirchberg, avec plus de 200 exposants rivalisant d’imagination et de destinations.

18012019, Luxembourg-Kirchberg, LuxExpo, hall 8B30, Circuit de la Foire Internationale 10, Salon Vakanz 2019, © Editpress/Fabrizio Pizzolante

18012019, Luxembourg-Kirchberg, LuxExpo, hall 8B30, Circuit de la Foire Internationale 10, Salon Vakanz 2019, © Editpress/Fabrizio Pizzolante

Editpress/© Editpress/fabrizio Pizzolante

«Trouver des idées avec Google, c’est facile, alors pourquoi un salon comme Vakanz connaît toujours autant de succès? Parce qu’aujourd’hui, ce qui est important, c’est la possibilité de trier et concrétiser ces idées pour qu’elles aient du sens. C’est là qu’est la puissance du face à face», a lancé ce vendredi Morgan Gromy, CEO de Luxexpo The Box, au moment d’inaugurer l’événement qui s’y tient jusqu’à ce dimanche.

Sur place, plus de 200 exposants invitent à un véritable tour du monde. Dégustations de spécialités culinaires, habits traditionnels et décors exotiques, mais surtout promotions sur les séjours… tout est bon pour attirer les futurs voyageurs sur les stands. Ils sont déjà très nombreux ce premier jour, et parmi eux, Tamara, 31 ans et Eleonore, 28 ans, de Luxembourg-Ville sont venues pour entériner leur choix. Les deux amies savent déjà qu’elles partiront ensemble deux semaines en avril, mais hésitent encore sur la destination et la formule: « Le thème, c’est soleil, mer et découvrir de belles choses. Et cela sera soit une croisière, avec de belles plages, soit Bali, pour un peu plus d’aventures», lancent les deux jeunes femmes. Et pour ce qui est du budget, «on n'en a pas encore parlé, mais on devrait!», sourient-elles. «On a des bons boulots donc on peut se faire plaisir…»

«Le voyageur luxembourgeois aime les voyages sur-mesure, haut de gamme»

Pour Céline et Lex, 26 et 25 ans, l’enjeu est aussi important. Ce sont leurs premières vacances en couple. Le budget est déjà évalué, «5 000 à 6 000 euros pour deux semaines à deux» et la destination déjà trouvée, la côte Est des États-Unis. «Parce que c’est un monde et une culture complétement différents, c’est extrême», justifie Lex, qui a déjà étudié sur le continent. Pour cette première sur le salon, les deux amoureux trancheront en faveur «du prix, de l’aventure et des paysages proposés».

Du côté des professionnels comme le voyagiste luxembourgeois LuxairTours, qui mobilise 150 personnes pour accueillir les potentiels clients, l’événement est crucial. «Par rapport à l’an dernier, notre espace est passé de 1 750 à 2 100 m2 et nos partenaires hôteliers sont 88 contre 80 en 2018. C’est notre grande foire sur la Grande Région», souligne Joe Schroeder, responsable de la communication chez Luxair Group. D’autres sociétés, comme itravel, font leurs premiers pas sur le salon et le marché national après s’être développée en Allemagne. «Le voyageur luxembourgeois aime les voyages sur-mesure, haut de gamme, un créneau qui est en augmentation et pour lequel nous sommes spécialisés», justifie Axel Schmiegelow, CEO du groupe. Et parce que l’aventure se trouve aussi parfois au bout de la rue, le stand Visit Luxembourg au cœur du salon, met aussi en avant toutes les richesses touristiques nationales.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion