Evénement au Luxembourg – Un week-end pour aider à mieux vivre ensemble
Publié

Événement au LuxembourgUn week-end pour aider à mieux vivre ensemble

LUXEMBOURG - Quelque 200 associations étaient réunies à Luxexpo The Box, ce weekend, pour célébrer le «vivre-ensemble», autour de la cuisine et autres spécialités.

«Il y a quelques années, pour la première, il n'y avait que deux, voire trois stands sur les pavés du Knuedler», explique Furio Berardi, membre du Comité de liaison des associations d'étrangers (CLAE). Aujourd'hui, pour sa 35e édition, le Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté investit, le temps d'un week-end, les halls de Luxexpo The Box.

Pour Furio Berardi, «ce festival, qui attend quelque 30 000 visiteurs, est une vitrine unique pour l'ensemble des bénévoles qui défendent le "vivre ensemble"». Jusqu'à dimanche à 20h, 200 associations se réunissent sur quelque 400 stands. Les curieux dégusteront d'abord les spécialités culinaires, issues des multiples pays représentés.

«Nous avons toute une gamme de vins, mais notre Cevapcici, avec un peu de sauce Ajvar, vaut le détour», dit Ruja, membre de la société croate du Luxembourg. Plus loin, au stand de la Chambre de commerce du Brésil au Luxembourg, Candida se réjouit: «C'est la première apparition publique pour la Chambre qui s'est établie au Luxembourg il y a à peine un mois». Certains parcourront les allées en famille. «Cela fait 12 ans que je viens. Mon mari est d'origine africaine. C'est l'occasion de retrouver ici quelques bons amis», lance Michèle, 35 ans.

«La culture se transmet par le culinaire»

Juliana, elle, longe les allées attirée par les bonnes odeurs. «L'année dernière, je suis déjà venue en tant que membre du Russian Women's Club», dit-elle. En attendant, Melissa, de l'ASBL Inter-Actions, prépare un atelier de couture pour enfants, avant de préciser: «Nous aurons aussi un coin maquillage».

Plusieurs conférences sont organisées, «dont une qui traite des nouveaux enjeux de la migration en Europe», explique Furio Berardi. Il y a aussi quelques stands dédiés au 18e Salon du livre et des cultures, qui se tient en marge du Festival des migrations. «La culture se transmet par le culinaire, mais aussi par la littérature», nous dit-on. De nombreuses œuvres étrangères en provenance du Portugal, d'Italie ou encore d'Angleterre sont à découvrir.

(Pierre François/L'essentiel)

Ton opinion