Coupe du monde féminine – Une Anglaise envoie le Japon en finale

Publié

Coupe du monde féminineUne Anglaise envoie le Japon en finale

Le Japon s'est qualifié in extremis pour la finale de la Coupe du monde dames. Tenantes du titre, les Nippones ont battu l'Angleterre (2-1) grâce à un autogoal à la 92e minute.

England's Laura Bassett weeps after she scored an own-goal in the last minutes of the game giving Japan the win in their semifinal match at the FIFA Women's World Cup at Commonwealth Stadium in Edmonton, Canada on July 1, 2015.   AFP PHOTO/GEOFF ROBINS

England's Laura Bassett weeps after she scored an own-goal in the last minutes of the game giving Japan the win in their semifinal match at the FIFA Women's World Cup at Commonwealth Stadium in Edmonton, Canada on July 1, 2015. AFP PHOTO/GEOFF ROBINS

AFP/Geoff Robins

Comme lors de la précédente édition en 2011, le Japon affrontera les États-Unis en finale, dimanche, à Vancouver. Les Japonaises tenteront de conserver leur trophée alors que les Américaines, qui n'ont plus été titrées depuis 1999, voudront leur revanche après leur défaite aux tirs au but il y a quatre ans à Francfort.

Mercredi à Edmonton, le match s'est dénoué de façon cruelle pour les Anglaises avec un but contre son camp de Bassett dans le temps additionnel (92e). Jill Scott et ses partenaires avaient jusqu'alors fait mieux que résister. Elles semblaient prêtes à créer une nouvelle surprise en emmenant leurs adversaires en prolongation. Mais en voulant dégager alors qu'elle était sous pression, Bassett a expédié le ballon en pleine lucarne de sa propre gardienne.

L'Angleterre surprend

Comme la première demi-finale entre l'Allemagne et les États-Unis (un penalty raté par l'Allemagne, un réussi par les États-Unis), le match avait auparavant été une affaire de penalties. Le Japon était d'abord récompensé de sa domination et de sa maîtrise collective par un penalty obtenu par Ariyoshi, peut-être à l'extérieur de la surface, et transformé par Miyama (33e).

Mais comme depuis le début du tournoi, l'Angleterre a encore surpris par sa capacité de réaction et a rapidement égalisé, elle aussi sur penalty. La capitaine Houghton est tombée très facilement sur un contact pour le moins minime avec Ogimi et Williams a égalisé (1-1, 40e).

Coup de théâtre

Revenues dans le match, les joueuses de Mark Sampson ont alors vraiment gêné les championnes du monde en titre et ont même eu les meilleures occasions avec notamment une énorme frappe sur la barre signée Duggan (62e) et des tirs dangereux de White (64e) et Jill Scott (66e).

Mais c'est donc le coup de théâtre signé Bassett qui a décidé du sort du match. Les Japonaises iront en finale et les Anglaises devront se contenter du match pour la troisième place samedi à Edmonton face à l'Allemagne.

(L'essentiel/si)

Demi-finales

États-Unis - Allemagne 2-0

Japon - Angleterre 2-1

Finale

États-Unis - Japon, lundi 6 juillet

Ton opinion