Cheiracanthium punctorium – Une araignée venimeuse au Luxembourg

Publié

Cheiracanthium punctoriumUne araignée venimeuse au Luxembourg

LUXEMBOURG - Elle peut être dangereuse pour la population et elle est en recrudescence au Luxembourg, voici l'araignée la plus dangereuse d'Europe.

La cheiracanthium punctorium, communément appelée "l'araignée jaune".

La cheiracanthium punctorium, communément appelée "l'araignée jaune".

Wikimedia commons

La Cheiracanthium punctorium (ou Chiracanthe ponctuée), araignée la plus dangereuse d'Europe, est en recrudescence en Europe centrale et donc au Luxembourg. «Un de mes amis a certainement été mordu par cette araignée. Sa vision est devenue trouble et puis sa pression artérielle a chuté d'un coup», raconte Svenja Christian, expert en araignée au Musée d'histoire naturelle de Luxembourg (MNHN).

Cette araignée venimeuse, communément appelée "l'araignée jaune", peut en effet être dangereuse pour les humains (mais pas mortelle). «En principe, toutes les araignées sont toxiques, explique Svenja Christian, mais celle-ci a le poison le plus fort de toutes les araignées européennes». Les arachnophobes ne vont pas aimer ça, mais son énorme dard transperce la peau de l'homme et son corps (sans les pattes) peut mesurer jusqu'à 2 centimètres de long.

Dans le sud du Luxembourg

Les premiers spécimens de cette araignée ont été observés au début des années 2000 au Luxembourg. Les biologistes du MNHN en voient de plus en plus dans le sud de l'Europe. D'origine méditerranéenne, cette bête défend son cocon et il arrive que des personnes se fassent mordre. La plupart du temps, la réaction est comparable à celle d'une piqûre de guêpe mais des symptômes plus conséquents sont possibles: douleurs, enflure, nécrose du tissu, nausées, voire maux circulatoires.

Selon Svenja Christian «les habitants du sud du pays devraient faire particulièrement attention». «J'en ai vu une dans la réserve naturelle de Dudelange-Hardt et un collègue en a trouvé une autre à Remerschen», confie-t-il. La Chiracanthe ponctuée apprécie les prairies. Les agriculteurs où les grands amateurs de nature doivent donc faire plus attention. Mais, comme le rappelle Svenja Christian, les piqûres de tiques sont plus répandues et plus dévastatrices. Donc attention surtout à elles!

(Tobias Senzig/L'essentiel)

Ton opinion