En France – Une autre macabre découverte à Chevaline

Publié

En FranceUne autre macabre découverte à Chevaline

Un corps a été retrouvé, mercredi matin, à côté d’une voiture incendiée. Non loin de là où une famille et un cycliste avaient été tués il y a 8 ans presque jour pour jour.

Le cadavre a été retrouvé non loin du parking sur lequel quatre personnes avaient été tuées en 2012.

Le cadavre a été retrouvé non loin du parking sur lequel quatre personnes avaient été tuées en 2012.

AFP

Un corps près d’une voiture calcinée. C’est la macabre découverte faite mercredi matin à l’entrée de la combe d’Ire. D’après des révélations du «Messager» et du «Dauphiné Libéré», les forces de l’ordre sont sur place, effectuant les premières constatations, notamment par hélicoptère. La victime n’a, pour l’heure, pas encore été identifiée et toutes les hypothèses sont ouvertes.

Le cadavre a été retrouvé non loin du parking sur lequel quatre personnes avaient été tuées en 2012. Ce drame de Chevaline n’a jamais été élucidé. Les gendarmes de la compagnie et de la brigade de recherches d'Annecy, de la section de recherches de Chambéry (couvrant Savoie et Haute-Savoie) et des techniciens en identification criminelle de la gendarmerie sont chargés de l'enquête.

Presque huit ans après, jour pour jour

Il y a huit ans presque jour pour jour, Saad al-Hilli, 50 ans, ingénieur britannique d'origine irakienne, sa femme de 47 ans, et sa belle-mère de 74 ans, avaient été tués de plusieurs balles dans leur voiture, sur une petite route forestière proche de Chevaline. Un cycliste de la région avait également été tué, probable victime collatérale. L'une des fillettes du couple al-Hilli avait été grièvement blessée tandis que la seconde, cachée sous les jambes de sa mère, s'en était miraculeusement sortie indemne.

«Aucun lien n'est établi (NDLR: avec la tuerie) et il ne faut pas faire de rapprochement trop hâtif (...). Les investigations débutent», a commenté le colonel Nicolas Marsol, patron du groupement de gendarmerie de la Haute-Savoie, cité par le Dauphiné Libéré.

Le parquet d’Annecy a annoncé une communication officielle pour la fin de journée.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion