Vers les Etats-Unis – Une caravane de migrants dispersée au Mexique
Publié

Vers les États-UnisUne caravane de migrants dispersée au Mexique

Une caravane de quelque 400 migrants, provenant pour la plupart d'Amérique centrale et en route pour les États-Unis, a été dispersée dimanche, dans le Chiapas.

Des Salvadoriens, des Honduriens, des Guatémaltèques, ainsi que quelques Haïtiens et Vénézuéliens s'apprêtaient à quitter la ville de Huixtla lorsqu'ils ont été encerclés.

Des Salvadoriens, des Honduriens, des Guatémaltèques, ainsi que quelques Haïtiens et Vénézuéliens s'apprêtaient à quitter la ville de Huixtla lorsqu'ils ont été encerclés.

AFP

Une caravane de quelque 400 migrants, provenant pour la plupart d'Amérique centrale et en route pour les États-Unis a été dispersée dimanche, dans le Chiapas (sud du Mexique), a constaté une journaliste de l'AFP. Des Salvadoriens, des Honduriens, des Guatémaltèques, ainsi que quelques Haïtiens et Vénézuéliens s'apprêtaient à quitter la ville de Huixtla lorsqu'ils ont été encerclés par des agents de la Garde nationale et de l'Institut national des migrations (INM).

Portant des boucliers, ces agents ont fermé les sorties qui devaient être empruntées par la caravane et procédé à l'arrestation de quelques personnes, tandis que d'autres parvenaient à regagner le centre-ville. «Nous demandons l'asile au Mexique, nous ne cherchons pas à aller jusque là-bas», a déclaré, en référence à la frontière avec les États-Unis, Alexander, un Salvadorien voyageant avec son épouse et un petit-fils de huit ans pour fuir la violence de son pays.

Des pierres lancées

Les forces de l'ordre ont ensuite bloqué la route de la côte pour éviter que la caravane ne puisse reprendre son chemin. Quelques-uns des migrants ont alors lancé des pierres aux agents placés sur la route. Un agent de la Garde nationale a été blessé, selon l'INM. Quelque 80 personnes ont été arrêtées lors de cette opération et seront expulsées, selon une source policière.

Cette nouvelle caravane, la quatrième en une semaine, avait quitté samedi Tapachula dans le Chiapas en direction des États-Unis.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion