Au Luxembourg – Une centaine d’emplois perdus dans deux faillites

Publié

Au LuxembourgUne centaine d’emplois perdus dans deux faillites

LUXEMBOURG - En quelques jours, la construction vient de connaître un sérieux revers. Une faillite a déjà été prononcée et une centaine d’emplois ont été perdus.

Douche froide, jeudi matin, pour les 49 salariés de Guy Thomas Construction qui ont perdu leur job.

Douche froide, jeudi matin, pour les 49 salariés de Guy Thomas Construction qui ont perdu leur job.

L'essentiel/Patrick Théry

Jeudi matin, les 49 salariés de la SARL, Guy Thomas Construction, ont appris la nouvelle de la bouche de la fille de leur patron, Simona Manzi: leur société est en cessation de paiement. La faillite sera prononcée au plus tard dès lundi prochain.

«Qui va payer nos salaires en retard? Doit-on retourner sur les chantiers en attendant la faillite? Est-ce qu’on peut déjà chercher un nouveau patron?» Les questions fusaient sitôt l’annonce faite. Si les salaires en retard seront pris en charge par le Fonds de l’emploi, ils ne seront toutefois pas versés dans l’immédiat. Une situation que «regrette» Simona Manzi, qui a reconnu que «certaines erreurs ont peut-être été faites».

Réunion d'information

Mais pour les salariés de Guy Thomas, cette annonce n’est pas vraiment une surprise. Fernando Teixeira travaille ici depuis plus de 13 ans. «On a senti avant les vacances qu’il se passait quelque chose. Mais la société a toujours eu des hauts et des bas avec plus ou moins de chantiers».

En ajoutant la faillite prononcée mardi de la société PC Armatures, ce sont quelque 100 emplois qui viennent de disparaître dans la construction en l’espace de quelques jours. Une réunion d’information des salariés des deux entreprises est organisée mardi matin, à 9h30, à l’OGBL, à Esch-sur-Alzette.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion