Constat – «Une certaine animosité pour les banquiers»
Publié

Constat«Une certaine animosité pour les banquiers»

Alors qu’Éric Cantona a invité les citoyens à retirer leurs économies des banques, de nombreuses voix s’élèvent pour critiquer le footballeur.

Le gouverneur de la banque centrale belge, Guy Quaden, tout en critiquant l'appel d'Eric Cantona à retirer l'argent des banques, a dit comprendre mardi le ressentiment populaire contre les financiers. «Personne ne doit souhaiter l'effondrement du système bancaire», a estimé M. Quaden, invité d'une émission matinale de la radio publique francophone RTBF. Toutefois, le patron de la Banque nationale de Belgique (BNB) perçoit dans l'initiative de l'ancienne star du football «le degré d'animosité de la population à l'égard des banquiers, suite aux bêtises faites par certains d'entre eux».

D’autres ont transformé l’appel en acte constructif. Des membres du collectif «Sauvons les riches» ont vidé mardi leurs comptes dans une agence Société Générale à Paris avant de déposer les espèces retirées au Crédit Coopératif, détournant l'appel de l'ex-footballeur Eric Cantona pour en faire un mouvement «constructif». «On cherche juste à démontrer qu'il y a une solution alternative à la finance irresponsable qui dirige le monde», a expliqué Manuel Domergue, membre du collectif.
Habillés en bagnards avec un costume rayé jaune et noir pour symboliser les Dalton (héros de la bande dessinée Lucky Luke), quatre membres ont retiré quelques centaines d'euros d'une agence Société Générale située boulevard de Strasbourg dans le Xème arrondissement.

Cantona retirera plus de 1 500 euros

Ils se sont dirigés vers une agence du Crédit Coopératif, toujours boulevard de Strasbourg, pour y déposer les espèces qu'ils venaient de retirer. Habillé d'une fausse tenue de Cantona sous le maillot de Manchester United, Maxime Hupel a salué l'appel d'Eric Cantona tout en précisant que l'objectif de «Sauvons les riches» «n'est pas de faire écrouler le système», mais «de le faire mieux fonctionner».

L'ancien footballeur français a lancé un appel à faire la «révolution par les banques», suite à la crise financière et aux milliards que les contribuables doivent débourser aujourd'hui pour les renflouer. Un appel à passer à l'acte le 7 décembre s'est répandu via le réseau Facebook à plusieurs autres pays d'Europe, dont le Royaume-Uni et la Belgique. L’agence bancaire du footballeur a par ailleurs indiqué qu’il avait annoncé son intention de retirer plus de 1500 euros.

Ton opinion