Mobilisation au Luxembourg – Une chaîne pour «briser le tabou des violences»
Publié

Mobilisation au LuxembourgUne chaîne pour «briser le tabou des violences»

LUXEMBOURG - Ce lundi matin, des manifestants se sont vêtus en orange et ont formé une chaîne humaine, pour sensibiliser le public aux violences infligées aux femmes.

«La police est intervenue quelque 700 fois pour des cas de violences domestiques, l’an dernier. Cela fait beaucoup pour un petit pays comme le Luxembourg», explique Danielle Becker-Bauer, présidente du Conseil national des femmes de Luxembourg. Avec elle, une vingtaine de personnes se sont réunies ce lundi sur la place de l’Hôtel-de-Ville, à Luxembourg, pour former une chaîne humaine aux alentours de 12h, dans le cadre de l’Orange Week, semaine de sensibilisation contre les violences infligées aux femmes.

«Former une chaîne humaine est une manière de briser le tabou autour des violences domestiques. C’est donner de la visibilité aux victimes», poursuit Danielle Becker-Bauer, soulignant sa déception face au nombre réduit de participants. L’action était en effet prévue pour le 25 novembre, mais a dû être reportée en raison de l’accident mortel du petit enfant sur le marché de Noël.

«Nous nous attendions à bien plus de monde pour l’action de ce lundi. Mais l'Orange Week est dotée d’une programmation chargée. Nous allons quand même réussir à atteindre le grand public», conclut celle qui tient les rênes de l’organisation de la semaine de sensibilisation.

(Ana Martins/L'essentiel)

Ton opinion