Au Luxembourg: Une éducation non formelle et des repas gratuits
Publié

Au LuxembourgUne éducation non formelle et des repas gratuits

LUXEMBOURG – Dès la rentrée de septembre, la gratuité des maisons relais et autres assistants parentaux, ainsi que celle des repas, sera introduite pendant les semaines d'école.

par
Séverine Goffin
CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 98

Pendant les semaines scolaires, la gratuité des repas s'appliquera à tous les enfants soumis à l'obligation scolaire, quel que soit le revenu du ménage dans lequel ils vivent.

afp

«Apprendre de manière abstraite, lors d'un cours de maths, ce qu'est un volume ou une surface, c'est de l'éducation formelle. Apprendre de manière plus concrète, lors d'un atelier bois où l'enfant construit un objet, c'est de l'éducation non formelle», illustre Gérard Albers, vice-président de la Fédération des acteurs du secteur social au Luxembourg.

Pour qu'un maximum d'enfants puisse profiter de cette offre éducative, le ministère de l'Éducation nationale a prévu de rendre gratuits l'accueil et les repas de tous les enfants scolarisés à l'enseignement fondamental (à compter de l'obligation scolaire), pendant les semaines d'école, à partir de la rentrée 2022/2023. La gratuité de l'accueil concernera toutes les structures: maisons relais, foyers de jour et assistants parentaux, du lundi au vendredi, de 7h à 19h. En dehors de ces horaires et lors des vacances scolaires, le barème du chèque-service accueil sera applicable.

Une enveloppe de 22 millions d'euros

Pendant les semaines scolaires, la gratuité des repas s'appliquera à tous les enfants soumis à l'obligation scolaire, quel que soit le revenu du ménage dans lequel ils vivent. Lors des vacances, cette gratuité sera réservée aux enfants appartenant à un ménage disposant d'un revenu inférieur à deux fois le salaire social minimum. Pour les autres, le barème du chèque-service accueil sera applicable. Le nombre de repas pris en charge par l'État sera limité à cinq par semaine.

Pour ces deux mesures, le ministère prévoit de débloquer une enveloppe de 22 millions d'euros. «Un ménage à revenus moyens avec deux enfants en maison relais, à raison de 15 heures par semaine, devrait pouvoir économiser jusqu'à 1 400 euros par année», estime le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch.

Les familles pourront se familiariser de manière ludique avec l'éducation non formelle, ces samedi 14 et dimanche 15 mai, lors du Festival de l'enfance à Neümunster. Du 14 au 20 mai, des crèches, maisons relais, foyers scolaires, mini-crèches et assistants parentaux inviteront les parents et futurs parents à se joindre à leur quotidien. Portes ouvertes, ateliers et balades instructives seront proposés.

Ton opinion

3 commentaires