Bande dessinée – Une enquête sur fond de montée des nazis
Publié

Bande dessinéeUne enquête sur fond de montée des nazis

En 1936, un détective atypique enquête sur un double meurtre. Il se heurte à de nombreux obstacles, dont les nouveaux maîtres de Berlin.

par
Joseph Gaulier

Bernhard Gunther est un drôle de détective. Il a quitté la police criminelle allemande à cause de désaccords avec le régime nazi, pour s’installer à son compte. Depuis, il mène donc ses propres enquêtes et n’hésite pas à dire tout haut ce qu’il pense, avec un ton toujours grinçant. Ses proches lui reprochent son inconscience dans le contexte de l’époque, alors que Berlin prépare les fameux Jeux olympiques de 1936.

Alors qu’il est ivre à la sortie d’un mariage, il se fait alpaguer par les sbires d’un riche industriel dont la fille et le gendre viennent d’être assassinés. L’homme, Hermann Six, veut connaître les dessous de l’affaire, mais surtout retrouver un collier de grande valeur disparu. «L’été de cristal», première épisode de la «Trilogie berlinoise», est une adaptation d’un roman de Philip Kerr. Il présente l’enquête à rebondissements du héros, dans le cadre d’un Berlin en grande mutation.

Dialogues savoureux

Les grands personnages de l’époque font des apparitions, notamment Göring. Pas de quoi impressionner le héros, qui garde son flegme et son humour déroutant en toutes circonstances. Très brillant malgré son apparence bonhomme, Bernhard évite de nombreux pièges. L’album présente aussi la vie privée tout aussi décousue de «Bernie», qui a parfois un rapport avec l’enquête.

Le scénario alterne ainsi entre un contexte politique lourd, une enquête compliquée et des moments drôles et légers. Les dialogues absolument savoureux confèrent un charme tout particulier à l’album. Ils offrent une respiration dans un récit épais (134 pages) et dense, où le lecteur doit parfois se concentrer pour suivre l’intrigue et ses nombreux personnages.

• «La trilogie berlinoise. L'été de cristal». Pierre Boisserie et François Warzala, d'après Philip Kerr. Les Arènes, 20 euros.

Les Arènes BD
Le contexte politique tendu de l'époque est bien restitué.

Le contexte politique tendu de l'époque est bien restitué.

Les Arènes BD
1 commentaire