Investissements au Luxembourg – Une enveloppe de 60 millions pour le tourisme

Publié

Investissements au LuxembourgUne enveloppe de 60 millions pour le tourisme

LUXEMBOURG - Le plan quinquennal d'investissement dans le tourisme pour la période 2018-2022, promet des aides plus rapides et veut soutenir davantage les acteurs en milieu rural.

«Le secteur touristique est un secteur qui crée de l'emploi. Il se développe, il faut continuer à le soutenir», affirme Francine Closener.

«Le secteur touristique est un secteur qui crée de l'emploi. Il se développe, il faut continuer à le soutenir», affirme Francine Closener.

Editpress/François Aussems

Des financements pour les auberges de jeunesse d'Ettelbruck et de Vianden, des améliorations de l'espace wellness de Pétange, un centre sociétaire avec cinéma à Garnich... Des projets ont déjà été répertoriés dans 25 communes. Ils pourront bénéficier de subventions dans le cadre du dixième plan quinquennal d'équipement de l'infrastructure touristique pour la période 2018 à 2022, présenté ce jeudi matin par la Secrétaire d'État à l'Économie, Francine Closener.

Pour les cinq ans à venir, le gouvernement prévoit une enveloppe de 60 millions d'euros pour aider les acteurs du secteur touristique, en augmentation de 33% par rapport au plan actuel, qui arrive à échéance en fin d'année. «Même en temps de crise, le secteur touristique est un secteur qui crée de l'emploi. Il se développe, il faut continuer à le soutenir», affirme Francine Closener. Le plan prévoit ainsi quelques nouveautés, avec un accent mis sur les zones rurales. «Il y a beaucoup d'attractions, mais un déficit en offre d'hébergement» explique la secrétaire d'État. Les subventions pourront ainsi s'élever à 20% du projet en zone rurale, contre 10% en zone urbaine.

«Une destination confortable pour tous»

Les acteurs privés du tourisme, mais aussi les communes, associations, syndicats... pourront prétendre aux aides du ministère de l'Économie pour créer des structures touristiques ou améliorer celles qui existent déjà. De plus, le plan veut faciliter l'accès aux investissements en diminuant le délai de traitement des dossiers. La digitalisation est également mise en avant, les acteurs du tourisme pourront ainsi recevoir des aides pour l'installation de nouvelles technologies, comme, par exemple, un système de réservations en ligne ou une amélioration de la sécurité informatique.

L'accessibilité des sites touristiques et structures d'hébergement est aussi importants. Les subventions pour les projets d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite sont ainsi portées de 20% à 50%. «On veut un tourisme sans barrière, le Luxembourg doit être une destination confortable pour tous», lance Francine Closener.

Ce dixième plan d'investissement porte à 284 millions d'euros le total des enveloppes allouées tous les cinq ans depuis 1973. Le plan actuel, portant sur la période 2013-2017 était doté d'un budget de 45 millions d'euros. Il a notamment servi à financer des travaux au Parc Merveilleux de Bettembourg ou encore à créer la nouvelle auberge de jeunesse d'Esch-sur-Alzette, qui a ouvert début juillet à côté de la gare, ou la piscine Aquasud à Differdange.

(JW/L'essentiel)

Dix projets d'hôtel

Une dizaine de projets de nouveaux hôtels sont en cours de planification et en sont au stade des autorisations de bâtir. Deux établissements au Kirchberg (dont un du Fonds Kirchberg selon les principes de l'économie circulaire), deux à la Cloche d'or et d'autres à Strassen, Wickrange, Pétange, Esch-sur-Sûre, Weiswampach et au Findel doivent permettre d'augmenter de 17% les capacités hôtelières du Luxembourg.

Un secteur qui pèse

Le tourisme est un secteur qui pèse, au Luxembourg. Selon le World Travel & Tourism Council, il a représenté, en 2016, 5,1% du PIB du pays. En outre, 18 500 emplois y sont directement ou indirectement liés.

Ton opinion