En Slovénie: Une explosion dans une usine chimique fait six morts
Publié

En SlovénieUne explosion dans une usine chimique fait six morts

Un ouvrier hospitalisé après l'explosion survenue dans une usine chimique en Slovénie est décédé de ses blessures, ont rapporté les médias vendredi, portant à six le nombre de morts dans ce drame.

Un ouvrier hospitalisé après l'explosion survenue dans une usine chimique en Slovénie est décédé de ses blessures, ont rapporté les médias vendredi, portant à six le nombre de morts dans ce drame. L'accident s'est produit jeudi en début de matinée dans l'établissement du groupe slovène Melamin situé en plein centre de Kocejve (sud-est), à 60 km de la capitale Ljubljana. «Une citerne a explosé» au moment du déchargement de produits chimiques, déclenchant un incendie, a expliqué le chef de la brigade des pompiers Leon Behin, interrogé sur place par les médias.

Dans un premier temps, il a été fait état de plusieurs disparus dont la mort a par la suite été annoncée. «Malheureusement, nos craintes ont été confirmées», avait déclaré jeudi en fin d'après-midi à la presse le directeur de l'usine, Srecko Stefanic. La puissance de l'explosion «ne leur a laissé aucune chance de survie», a-t-il dit, visiblement sous le choc. Il s'agit d'un ouvrier et de «quatre travailleurs extérieurs» à l'entreprise.

Fondée en 1954

Six employés ont par ailleurs été blessés, dont deux souffrant de graves brûlures ont été évacués par hélicoptère vers Ljubljana, selon un communiqué de l'hôpital qui les a pris en charge. L'un d'entre eux a succombé, a indiqué la radio publique tôt vendredi, tandis que le second se trouve toujours dans un état critique. L'AFP n'a pu confirmer l'information dans l'immédiat. L'accident a été «causé par une erreur humaine», a affirmé le responsable de l'usine, qui a refusé de donner davantage de détails tant que l'enquête n'était pas terminée.

Les autorités locales avaient temporairement demandé aux riverains de ne pas sortir de chez eux et de fermer leurs fenêtres par crainte d'émanations toxiques, dans cette commune de 8 600 habitants. Les mesures de précaution ont été levées jeudi après-midi alors qu'aucun impact sur l'environnement n'a été constaté, selon la direction de l'établissement.

Le centre devrait être rouvert à la circulation vendredi après que les pompiers ont nettoyé les débris provoqués par l'explosion, qui a soufflé les verres des bâtiments alentour. Fondée en 1954, elle emploie près de 200 employés.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire