Innovation au Luxembourg – Une fédération pour un usage pro des drones
Publié

Innovation au LuxembourgUne fédération pour un usage pro des drones

LUXEMBOURG - La Fédération professionnelle du drone Luxembourg (FPDL) est désormais sur les rails. Ses membres nous confient leurs ambitions. Pour un usage pro et sécurisé.

L'usage des drones est désormais multiple dans le monde entier. Une fédération vient de se créer au Grand-Duché.

L'usage des drones est désormais multiple dans le monde entier. Une fédération vient de se créer au Grand-Duché.

Aux quatre coins du monde et de plus en plus au Luxembourg, ce petit bruit sourd digne d’une tondeuse à bordure est progressivement entré dans notre quotidien à tous. De plus en plus accessibles, les drones ont envahi notre planète et il est désormais devenu indispensable de légiférer sur la question pour permettre un usage sécurisé et optimisé. Au printemps dernier, Gauthier Pierlot, responsable du département «drone» à la Direction de l’aviation civile (DAC) nous avait d’ailleurs indiqué qu’un peu moins de 500 opérateurs étaient déclarés au Grand-Duché.

Voilà pourquoi, les membres de la société AMX Future Solutions, basée à Gonderange, ont décidé de lancer la Fédération professionnelle du drone Luxembourg (FPDL). “Dans le strict respect des réglementations européennes et avec une étroite collaboration avec l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et la Direction de l’aviation civile (DAC)”, précise d’emblée Majid Maki, le président, «nous souhaitons apporter notre soutien à tous les professionnels du secteur». «Nous sommes également impatients de travailler avec les écoles et les universités», souligne Jodairi Saber, membre du conseil, «car c’est fascinant de voir le monde changer d’aussi près. La sécurité fait partie des fondamentaux de notre mission».

Les fondateurs de la Fédération Professionnelle du Drone Luxembourg (FPDL)
De gauche à droite: Majid Maki, Hamid Firoozy, Solmaz Jodairi Saber et Aydin Ghadimi.

«L’heure est venue de réunir sous une même plateforme celles et ceux qui font leurs premiers pas dans cette nouvelle industrie qui a le vent en poupe», a ajouté Hamid Firoozy, vice-président de la FPDL. «Notre objectif est d’optimiser les réglementations actuelles et à venir, tout en apportant des solutions innovantes via des formations». «Les drones ou les véhicules aériens sans humain à bord, ce n’est plus de la science-fiction», poursuit Aydin Ghadimi, «ils sont même devenus très actifs dans l’immobilier et la construction. Ils sont partout. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons mettre sur pied un secteur durable au Grand-Duché, plus sûr et plus en phase avec l’époque actuelle».

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion