Fusillade aux Etats-Unis – Une femme tue trois collègues puis se suicide

Publié

Fusillade aux États-UnisUne femme tue trois collègues puis se suicide

Une fusillade a éclaté jeudi dans le Maryland, à une centaine de kilomètres au nord de Washington. Quatre personnes sont mortes dont l'auteur présumée.

Aberdeen police officers blocks the entrance of industrial complex where several people had been shot, in Harford County, Md, Thursday, Sept. 20, 2018. Authorities say multiple people have been shot in northeast Maryland in what the FBI is describing as an "active shooter situation." (AP Photo/Jose Luis Magana)

Aberdeen police officers blocks the entrance of industrial complex where several people had been shot, in Harford County, Md, Thursday, Sept. 20, 2018. Authorities say multiple people have been shot in northeast Maryland in what the FBI is describing as an "active shooter situation." (AP Photo/Jose Luis Magana)

Jose Luis Magana

Trois personnes ont été tuées et trois autres blessées jeudi, lors d'une nouvelle fusillade aux États-Unis, dans une zone industrielle de l’État du Maryland, commise par une jeune femme qui s'est suicidée et dont les motivations restaient inconnues. «Nous avons trois blessés, trois morts dont deux sont décédés sur place et l'autre à l'hôpital, et l'auteur des coups de feu est aussi décédée à l'hôpital, c'est une femme agissant seule, âgée de 26 ans», a dit le shérif Jeffrey Gahler, lors d'une conférence de presse.

Les fusillades, qui endeuillent régulièrement l'Amérique, sont très rarement perpétrées par des femmes. Moins de 5% des tireurs sont des femmes selon une étude du FBI, qui portait sur 160 évènements de ce type entre 2000 et 2013. La dernière en date remonte au 4 avril, quand une militante de la cause végétalienne avait blessé trois personnes en ouvrant le feu au siège de YouTube à San Bruno (Californie) pour se venger de la fermeture par la plateforme de plusieurs de ses chaînes vidéo. Elle s'était ensuite suicidée.

«N'importe où, n'importe quand»

L'auteur des coups de feu, habitant la région de Baltimore, s'est présentée jeudi matin à l'entrepôt où elle travaillait comme intérimaire pour l'enseigne de produits pharmaceutiques Rite Aid, à Aberdeen, une petite ville à une centaine de kilomètres au nord de Washington. Pour une raison indéterminée, elle a ouvert le feu avec une arme de poing d'abord à l'extérieur puis à l'intérieur du bâtiment, a raconté le shérif Gahler. Elle a ensuite tenté de se suicider en se tirant une balle dans la tête. Grièvement blessée, elle a été transportée dans un hôpital de la région où elle a succombé à ses blessures.

L'alerte a été donnée peu après 9h (15h au Luxembourg) après les premiers coups de feu et les forces de police sont rapidement intervenues, appuyées par des employés de l'agence fédérale en charge de réguler les armes et les explosifs. Une école primaire située dans les environs a été placée en situation de confinement, alors que la police demandait aux automobilistes d'éviter la zone. Selon le shérif Gahler, la jeune femme a utilisé un pistolet Glock, une arme disponible à l'achat légalement dans le Maryland, et plusieurs chargeurs. «Pour l'instant, il n'y a pas de mobile», a-t-il dit, rappelant que les fusillades «peuvent arriver n'importe où, n'importe quand».

(L'essentiel)

Ton opinion