Covid aux Etats-Unis – Une gouverneure s'improvise institutrice
Publié

Covid aux États-UnisUne gouverneure s'improvise institutrice

La gouverneure du Nouveau-Mexique a décidé de venir en aide aux écoles confrontées à une pénurie d'enseignants en raison des contaminations par le variant Omicron.

Michelle Lujan Grisham considère que les écoles sont «une source de stabilité primordiale» pour les enfants.

Michelle Lujan Grisham considère que les écoles sont «une source de stabilité primordiale» pour les enfants.

AFP/Toya Sarno Jordan

La gouverneure de l'Etat américain du Nouveau-Mexique s'est improvisée institutrice mercredi pour venir en aide aux écoles confrontées à une pénurie d'enseignants en raison de la flambée des contaminations par le variant Omicron. La démocrate Michelle Lujan Grisham, juriste de formation et qui n'a aucune expérience dans l'enseignement, a fait sa rentrée en tant qu'institutrice remplaçante dans une école élémentaire de Santa Fe, ont indiqué ses services.

Mme Grisham avait lancé la semaine dernière une initiative destinée à recruter des enseignants bénévoles pour remplacer ceux contaminés par le Covid-19 et maintenir ainsi autant d'écoles et de crèches ouvertes que possible. La gouverneure, qui avait aussi mobilisé à ce titre des membres de la Garde nationale, a tenu à montrer l'exemple et s'est elle-même enrôlée.

Près de 5 millions de nouveaux cas en sept jours

«Les écoles sont une source de stabilité primordiale pour nos enfants, nous savons qu'ils apprennent mieux lorsqu'ils sont en classe et qu'ils s'épanouissent lorsqu'ils sont ensemble», avait-elle souligné en lançant ce programme.

La flambée des contaminations par le variant Omicron a provoqué de nombreuses absences, désorganisant divers secteurs d'activités aux États-Unis. Près de 5 millions de nouveaux cas ont été recensés au cours des sept derniers jours selon les autorités sanitaires fédérales et le Nouveau-Mexique est l'un des États proportionnellement les plus touchés.

Près de la moitié des écoles publiques de cet État du sud-ouest ont dû recourir à un enseignement à distance ces dernières semaines en raison des nombreux enseignants et employés testés positifs au coronavirus.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion