Visite d'Etat – Une «grande joie» d'être venus au Luxembourg
Publié

Visite d'ÉtatUne «grande joie» d'être venus au Luxembourg

LUXEMBOURG - Dernier bain de foule pluvieux pour le roi Philippe et la reine Mathilde. Ce jeudi, les souverains belges retournent en Belgique, après trois jours de visite d'État.

20191017. Luxembourg, Palais grand-ducal.
Visite d'État au Luxembourg de LL.MM. le roi et la reine des Belges. Revue des troupes par  LL.MM. le roi des belges et S.A.R. le Grand-Duc.
Photo Julien Garroy / Editpress

20191017. Luxembourg, Palais grand-ducal.
Visite d'État au Luxembourg de LL.MM. le roi et la reine des Belges. Revue des troupes par LL.MM. le roi des belges et S.A.R. le Grand-Duc.
Photo Julien Garroy / Editpress

Editpress/© Julien Garroy / Editpress

Si la pluie a découragé presque tous les journalistes couvrant l’événement, le public était, lui, bien plus présent que le premier jour devant le Palais grand-ducal. De nombreux spectateurs ont répondu présents pour saluer une dernière fois le couple royal, qui quitte le Grand-Duché, ce jeudi après-midi, après trois jours de visite d'État. Une occasion pour ceux qui n'ont pas pu se libérer avant pour découvrir le couple royal.

Les souverains semblent avoir passé un bon moment au Grand-Duché: c'était une si «belle visite» et une «grande joie», a déclaré la reine Mathilde, en remerciant quelques officiels en face du Palais grand-ducal, pour achever cette journée commencée sur la Moselle. Les souverains ont ainsi déjeuné à bord du Marie-Astrid lors d'une courte croisière entre Schengen et Stadtbredimus. Ils ont ensuite visité l'institut vitivinicole de Remich.

Même pas peur de la pluie

Plus tard, au Palais, le roi Philippe et le Grand-Duc Henri s'étaient d'abord armés d'un parapluie, qu'ils ont préféré abandonner à l'entrée du Palais pour passer les troupes en revue lors des honneurs militaires. Les deux hymnes, belge et luxembourgeois, ont retenti pour clore ces trois jours importants pour les deux pays. Une cérémonie peu différente de celle de leur arrivée, mardi matin.

Après le défilé protocolaire, les souverains belges et le Grand-Duc Henri se sont offert un bain de foule. Si le roi et le Grand-Duc ont semblé plutôt réservés et se sont limités au serrage de main, la reine Mathilde a pris le temps de parler et de découvrir les spectateurs. Christiane, qui vit à Arlon et travaille à Merl, a pu échanger quelques mots avec sa reine. «La ville de Luxembourg est si belle mais la météo est exécrable», a-t-elle glissé à la frontalière, qui s'est sentie privilégiée pendant un instant. «C'est un grand honneur de les voir, je suis vraiment émue. Ce n'est pas la pluie qui nous aurait empêché de venir».

(Marine Meunier/L'essentiel)

Ton opinion