Ultimatum – Une guerre en Syrie dans 24 heures?

Publié

UltimatumUne guerre en Syrie dans 24 heures?

Les combattants rebelles syriens ont donné jusqu'à vendredi midi au régime de Bachar el-Assad pour appliquer le plan Annan qui prévoit notamment l'arrêt des violences dans le pays.

Le commandement de l'armée syrienne libre (ASL) a donné jusqu'à vendredi à Bachar-el-Assad pour cesser les violences vis-à-vis de la population civile du pays.

Le commandement de l'armée syrienne libre (ASL) a donné jusqu'à vendredi à Bachar-el-Assad pour cesser les violences vis-à-vis de la population civile du pays.

AFP

«Si le régime syrien ne respecte pas le délai de vendredi midi, le commandement de l'Armée syrienne libre annonce qu'il ne sera plus tenu par aucun engagement lié au plan Annan (...) et notre devoir sera (...) de défendre les civils», a indiqué dans un communiqué le commandement de l'ASL à l'intérieur de la Syrie.

Cessez-le feu violé quotidiennement

Ce commandement, basé en Syrie, est chargé des opérations contre les troupes du régime sur le terrain. Il est théoriquement chapeauté par le Conseil militaire supérieur de l'ASL, qui est basé lui en Turquie.

Les quelque 300 observateurs de l'ONU déployés en Syrie n'arrivent pas à faire respecter un cessez-le-feu prévu par le plan Annan, entré théoriquement en vigueur le 12 avril mais quotidiennement violé.

Négociations réclamées

Les rebelles réclament également «l'engagement à ne pas attaquer la mission des observateurs (de l'ONU) et l'ouverture de négociations sérieuses par l'intermédiaire des Nations unies pour remettre le pouvoir au peuple».

La communauté internationale est toujours divisée sur la crise en Syrie, où se poursuivent la répression menée par le régime contre la révolte populaire lancée en mars 2011 et les combats entre soldats et rebelles.

(L'essentiel Online / ats)

Clinton met la pression sur la Russie

La chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton a critiqué jeudi l'attitude de la Russie, qui refuse toute nouvelle initiative de l'ONU sur la Syrie, avertissant qu'elle pourrait faire basculer le pays dans la guerre civile. Elle a prévenu que la violence en Syrie pourrait conduire à une guerre civile ou même se transformer en une guerre avec une intervention extérieure en raison du soutien de l'Iran au régime syrien du président Bachar-el-Assad.

Ton opinion