Test automobile – Une Insignia très différente

Publié

Test automobileUne Insignia très différente

GSi, ancien label sportif d'Opel, fait son retour sur l'Insignia, devenant ainsi une familiale sportive.

L’un des gros atouts de cette Insignia GSi, c'est incontestablement son espace habitable incroyable.

L’un des gros atouts de cette Insignia GSi, c'est incontestablement son espace habitable incroyable.

Style sportif et affûté tant à l'avant qu'à l'arrière, superbes jantes 20 pouces, châssis FlexRide, freins Brembo, transmission intégrale élaborée, quatre cylindres turbo de 260 chevaux et boîte auto huit rapports, cette Insignia GSi est digne des trois lettres, ancien label sportif chez Opel.

Pas si rares dans les années 90, les familiales sportives ont disparu. Disponible en berline Grand Sport ou break Sports Tourer, cette Insignia GSi fait renaître le genre et combine parfaitement les performances (même si le 0 à 100 km/h en 7,3 secondes est un peu juste) et le côté pratique. Elle succède à de beaux modèles dans la famille GSi: Manta, Kadett, Astra et Corsa.

À défaut d'une Insignia OPC plus turbulente, et à venir, paraît-il, cette Insignia GSi, développée sur la fameuse Nordschleife du Nürburgring, se propose en deux versions: un 2 litres essence de 260 ch spécifique à la GSi et un 2 litres biturbo diesel de 210 ch également présent sur les versions plus classiques.

Au volant de cette voyageuse musclée, au châssis raffermi et plus bas de 10 mm, on apprécie la fougue tranquille et le confort préservé. Bien calé dans les sièges baquets très enveloppants, cette Insignia GSi donne envie d'«envoyer».

On peut alors compter sur les trains roulants et la transmission intégrale, aidée par un différentiel piloté sur le train arrière, pour attaquer en parcours sinueux rapide, même si le gabarit, l'empattement et le poids (presque 1,7 tonne) sont un frein logique à une sportivité absolue.

Reste que la direction est précise, le freinage facile à doser et les relances fort convenables, avec 400 Nm de couple à 2 500 tours/minute.

À ses modes Standard, Tour et Sport, elle ajoute même un mode Compétition. Routière redoutable d’efficacité, mais pas vraiment assez sportive, cette Insignia GSi est pourtant un modèle surprenant par son efficacité.

(Denis Berche/L'essentiel)

Fiche technique

Modèle essayé: Opel Insignia GSi Grand Sport 2.0 CDTI blue-injection

Moteur: 4 cylindres en ligne, turbo,

1 998 cm3

Puissance: 260 ch à 5 300 tr/min

Couple: 400 Nm à 2 500 tr/min

Boîte: auto 8 rapports

0 à 100 km/h: 7,3 s

Vitesse maxi: 245 km/h

Dimensions: 4,91 m de long; 1,87 m de large; 1,45 m de haut

Empattement: 2,82 m

Volume de coffre: mini 490 litres; maxi 1 450 litres

Poids: 1 683 kg

Émissions de CO2: 199 g/km

Conso.: mixte 8,7 litres aux 100 km

Tarif de base: 44 190 euros

Les Plus...

La précision de son châssis

La position de conduite

La place à bord

Son excellent coffre

... et les moins

Un manque d'agilité

Des performances normales

Ton opinion