Une maison de repos belge prise pour cible

Publié

Une maison de repos belge prise pour cible

Une personne est morte et l'autre blessée lors d'un braquage survenu dans une maison de repos d'Uccle, dans la banlieue de Bruxelles, d'après les autorités locales.

Selon la police, deux hommes ont d'abord attaqué, tôt lundi matin, une autre maison de repos à Bruxelles, où ils avaient réussi à s'emparer d'un butin indéterminé. Le personnel n'ayant pas opposé de résistance, il n'y avait pas eu de blessé.

Leur seconde attaque s'est déroulée à la maison de repos "Home Brugmann", une institution dépendant du Centre public d'aide social (CPAS) d'Uccle, la commune la plus huppée de Bruxelles, et pouvant accueillir quelque 125 personnes âgées.
Les deux hommes ont réussi à s'enfuir à moto avec un butin indéterminé, a précisé la police.

Dans une maison de fous

"C'est incroyable comme on a tiré rapidement des coups de feu, qui plus est dans une maison de repos", s’est exclamé Armand De Decker, encore sous le choc.

Le bourgmestre d'Uccle était cité par l'agence Belga après que deux membres du personnel ont été blessés lors d'un braquage survenu dans une maison de repos d'Uccle, dans la banlieue de Bruxelles. Dont l'un grièvement, d'après M. De Decker.

Au moins un blessé par balles

Le hold-up, s'est déroulé en fin de matinée à la maison de repos "Home Brugmann", une institution dépendant du Centre public d'aide social (CPAS) de la commune et pouvant accueillir quelque 125 personnes âgées.

Deux hommes portant des casques de moto ont fait irruption en fin de matinée dans le hall de la maison de repos et exigé l'argent de la caisse. Comme le personnel se montrait hésitant à leur donner l'argent, des coups de feu ont été tirés, selon le maire.

lessentiel.lu avec AFP

Polémique en Belgique

Depuis le début de l'année, la sécurité des établissements accueillant des personnes âgées ou de jeunes enfants pose question en Belgique. Début août, neuf personnes âgées ont péri dans l'incendie accidentel d'une partie de leur maison de repos à Gand (nord-ouest).

Et en janvier, un chômeur de 20 ans avait tué au couteau deux bébés et une puéricultrice dans une crèche de Termonde (nord).

Ton opinion